NOUVELLES
01/09/2015 09:07 EDT | Actualisé 01/09/2016 01:12 EDT

L'ancien conseiller à la sécurité du Nigeria inculpé de possession illégale d'armes

L'ex-conseiller à la sécurité nationale du Nigeria, Sambo Dasuki, a été inculpé mardi par la justice de possession illégale d'armes à feu et placé en liberté sous caution, a constaté l'AFP.

Le procureur de la Haute Cour fédérale d'Abuja Mohammed Diri a rappelé que les services de sécurité avaient découvert de nombreuses armes lors de perquisitions simultanées effectuées fin juillet dans trois des propriétés de M. Dasuki.

M. Dasuki, 60 ans, était l'un des hommes-clés du régime de l'ex président Goodluck Jonathan, sous lequel il a servi comme conseiller à la sécurité de juin 2012 jusqu'à son limogeage mi-juillet par le nouveau président Mohammadu Buhari.

Le colonel Dasuki avait fait partie en août 1985 des officiers qui avait arrêté Mohammadu Buhari, déjà président à l'époque, lors du coup d'Etat militaire qui l'avait chassé du pouvoir. Pouvoir dont M. Buhari s'était lui-même emparé par les armes trois ans plus tôt.

Le Département de la sécurité d'Etat, qui a mené les perquisitions, a démenti toute chasse aux sorcières contre des responsables du régime précédent.

Devant le tribunal mardi, M. Dasuki a plaidé non-coupable. Le début de son procès a été fixé au 26 octobre.

ola-joa/ade/de/jlb

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!