NOUVELLES
01/09/2015 13:54 EDT | Actualisé 01/09/2016 01:12 EDT

JO 2024: les craintes des risques financiers tempèrent l'enthousiasme à Toronto

TORONTO — Si le maire de Toronto envisage de soumettre la candidature de sa ville pour accueillir les Jeux olympiques de 2024, il devra apaiser les craintes de son propre conseil au sujet des risques financiers impliqués.

Le responsable de la commission du budget de la ville affirme que maintenant que l'enthousiasme suscité par les Jeux panaméricains s'est estompé, il se montre plus «prudent» quant à l'éventuelle candidature olympique.

Gary Crawford prétend que trop de questions sur l'identité de qui devrait payer pour déposer le dossier de candidature de même que la tenue des Jeux olympiques demeurent sans réponse. Et il ne sait pas encore quel impact les Jeux panaméricains ont eu sur les fonds publics.

Les villes qui veulent accueillir les Jeux de 2024 ont encore deux semaines pour manifester officiellement leur intérêt au Comité international olympique, les assurant de pouvoir soumettre leur candidature.

Le maire de Toronto John Tory a dit qu'il a parlé à la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, et au premier ministre Stephen Harper à propos de la possibilité d'une candidature. Mais il maintient qu'il veut peser soigneusement les avantages et les inconvénients avant de prendre une décision.

Une étude municipale a précédemment estimé que déposer sa candidature coûterait entre 50 et 60 millions $ et que la facture des jeux s'éleverait entre 3,3 et 7 milliards $.

Le Comité olympique canadien, qui fait pression sur Toronto pour qu'elle tente d'obtenir les jeux, soutient que les nouvelles règles du CIO rendraient les deux factures plus abordables. Mais au moins un expert affirme que le prix sera probablement plus élevé que la ville l'a précédemment envisagé.

La Presse Canadienne

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!