NOUVELLES
01/09/2015 12:33 EDT | Actualisé 01/09/2016 01:12 EDT

Il n'y a pas de crise à la CAQ, selon Legault, qui veut revenir aux sources

SCOTT, Qc — Il n'y a pas de crise à la Coalition avenir Québec, assure son chef François Legault, malgré les déboires des derniers mois qui l'incitent à opérer un autre virage vers un «retour aux sources».

À la réunion de son caucus présessionnel mardi, à Scott, en Beauce, M. Legault a défendu son leadership, contesté par la députée Sylvie Roy, qui a claqué la porte du parti la semaine dernière.

Ce revers s'ajoute au départ de Gérard Deltell au printemps et à une défaite douloureuse au cours de la complémentaire en juin dans la circonscription qu'il a laissée vacante.

Dans une conférence de presse avant de rencontrer ses députés, M. Legault a indiqué que son parti traverse une période de transition causée par l'arrivée du chef péquiste Pierre Karl Péladeau sur l'échiquier politique.

Le chef caquiste veut faire un «retour aux sources», selon ses propres mots, en mettant l'emphase sur l'éducation, un thème qu'il avait privilégié au scrutin de 2012.

Il a aussi annoncé que son parti allait reprendre position sur la question nationale, un enjeu presque tabou à la CAQ, coincée entre la souveraineté défendue par le PQ et le fédéralisme par le PLQ.

Patrice Bergeron, La Presse Canadienne

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!