NOUVELLES
01/09/2015 19:07 EDT | Actualisé 01/09/2016 01:12 EDT

Hesjedal prendra sa décision pour les Mondiaux selon ses performances au Québec

MONTRÉAL — Le cycliste canadien Ryder Hesjedal ne sait toujours pas s'il prendra part aux Championnats du monde sur route qui auront lieu à Richmond, en Virginie, du 19 au 27 septembre. Ses performances aux Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal feront foi de tout.

«Il y a des chances que j'y prenne part. Si je devais remporter facilement les épreuves de Québec et de Montréal, je penserai alors sérieusement aux Championnats du monde, a indiqué à la blague le coureur de 34 ans au cours d'une téléconférence. Mais si je souffre et que je ne suis pas dans le coup, alors ça ne ferait pas de sens d'y être. Mais c'est l'équipe nationale qui prendra cette décision le temps venu.»

Hesjedal, troisième des étapes de Montréal en 2010 et 2013, a connu de nouveau une excellente saison sur la scène internationale. Ses performances au Tour d'Italie, qu'il avait remporté en 2012, lui a permis de se hisser jusqu'au cinquième rang du classement final cet été.

«Je suis très heureux de ma saison jusqu'ici, particulièrement de ma performance au Giro», a dit Hesjedal, qui participera au Tour de l'Alberta, du 2 au 7 septembre. Marcel Leblanc, vice-président des Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal, est quant à lui bien heureux que le coureur de l'écurie Cannondale Garmin — qui rejoindra Trek Factory la saison prochaine — ait placé les deux épreuves à son calendrier.

«Ryder est une 'rockstar' du cyclisme international et nous sommes très contents qu'il soit ici.»

Les épreuves de Québec et Montréal, comptant au classement de l'UCI World Tour et présentées les 11 et 13 septembre, offriront quelques nouveautés cette saison. La course de Québec est d'abord revenue au tracé original utilisé lors des quatre premières éditions, ce qui signifie que les coureurs boucleront 16 tours pour déterminer un vainqueur. Satisfait de la réponse des amateurs à la suite de l'installation d'écrans géants le long du parcours, le comité organisateur a décidé d'en ajouter d'autres, ainsi que quelques gradins, ce qui permettra à plus d'amateurs d'assister — gratuitement — à l'événement.

Du côté de Montréal, c'est l'ajout d'un critérium national, le samedi 12 septembre, qui retient surtout l'attention. Cette course de développement est destinée exclusivement aux coureurs nord-américains des niveaux junior, espoir et élite âgés de 17 à 29 ans et détenteurs d'une licence de l'Union cycliste internationale. Deux courses, une chez les hommes et l'autre chez les dames, seront présentées et ces épreuves sont dotées d'une bourse de 13 000 $, dont 7000 $ seront remis aux vainqueurs.

«Depuis le début, on veut développer le produit local, au-delà de présenter des courses, a indiqué Leblanc. On a des coureurs de haut calibre au Canada et on a décidé de faire notre part pour leur donner de la visibilité.»

Les Grands Prix cyclistes de Québec et Montréal en seront cette année à leur sixième édition.

Frédéric Daigle, La Presse Canadienne

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!