NOUVELLES
01/09/2015 11:27 EDT | Actualisé 01/09/2016 01:12 EDT

Harper voit de la croissance là où les chiffres décrivent une récession

BURLINGTON, Ont. — Alors que Statistique Canada confirme que le pays est en récession, le premier ministre sortant refuse encore de parler de récession.

De passage à Burlington, en Ontario, mardi matin, Stephen Harper ne voulait commenter qu'un seul chiffre, celui de mois de juin. Selon le chef conservateur c'est ce chiffre unique, le seul qui décrit une croissance par rapport au mois précédent, qui représente la réalité.

Il fait donc fi des deux trimestres consécutifs de recul du PIB, rapportés par Statistique Canada et parle de croissance alors que tout le monde parle de récession.

Les militants conservateurs réunis dans une usine ont longuement applaudi la lecture de la réalité que fait M. Harper.

Le chef conservateur maintient qu'il faut absolument continuer dans la même voie pour que le Canada demeure une «île de stabilité». Tout changement de plan - et de gouvernement - conduirait, selon lui, à une récession permanente.

La Presse Canadienne

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!