NOUVELLES
01/09/2015 11:20 EDT | Actualisé 01/09/2016 01:12 EDT

Gilles Duceppe place désormais ses attaques sur Mulcair et le NPD

VARENNES, Qc — Le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, place désormais le NPD et son chef, Thomas Mulcair, comme principale cible de ses attaques dans l'espoir de reprendre du terrain perdu au Québec.

De passage à Varennes, en Montérégie, mardi matin, M. Duceppe n'a ciblé que le NPD dans une courte allocution, affirmant que voter pour celui-ci c'était voter contre la Loi 101, pour le pipeline Énergie Est, contre le rétablissement des transferts en santé et pour des politiques d'austérité comme celles des premiers ministres Stephen Harper et Philippe Couillard.

Ce n'est qu'une fois invité à commenter le fait que le Canada se trouve en récession qu'il a blâmé le gouvernement Harper d'avoir axé sa politique économique sur l'exploitation du pétrole des sables bitumineux.

Encore là, il s'en est pris aux néo-démocrates, leur reprochant, tout comme aux conservateurs, leur «obstination d'atteindre l'équilibre budgétaire à tout prix», alors qu'il faut au contraire, selon lui, que l'État investisse dans une conjoncture semblable.

Gilles Duceppe n'a par ailleurs pas nié les informations de Radio-Canada à l'effet que le Bloc n'avait ciblé qu'une trentaine de comtés sur 78, témoignant ainsi d'un certain pessimisme, mais il a précisé que cette approche stratégique avait été mise au rancart après son retour à la tête du parti. M. Duceppe a assuré qu'il était déterminé à faire campagne dans toutes les régions et tous les comtés, à l'exception évidemment d'une poignée d'entre eux où le Bloc n'a jamais réussi de percée, notamment dans l'Ouest de Montréal.

Pierre Saint-Arnaud, La Presse Canadienne

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!