NOUVELLES
01/09/2015 17:20 EDT | Actualisé 01/09/2016 01:12 EDT

Azerbaïdjan: l'UE demande un rééxamen après la condamnation d'une journaliste

La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a appelé mardi soir les autorités azerbaïdjanaises à réexaminer de manière "transparente et équitable" le cas de la journaliste d'investigation Khadija Ismaïlova, condamnée pour évasion fiscale dans un procès qu'elle a estimé orchestré par le pouvoir.

"Nous appelons les autorités azerbaïdjanaises à réexaminer son cas dans un processus transparent et équitable, dans le plein respect des engagements internationaux du pays, y compris la liberté de la presse", a indiqué Mme Mogherini dans un communiqué commun avec le commissaire européen en charge de la politique de voisinage, Johannes Hahn.

La justice azerbaïdjanaise a condamné mardi à 7 ans et demi de prison Khadija Ismaïlova, une figure du journalisme indépendant, qui à 39 ans est connue pour ses enquêtes sur la corruption du pouvoir dans son pays.

Elle avait accusé lundi le gouvernement d'avoir recueilli des preuves contre elle "illégalement, sous la pression" et d'avoir "inventé les crimes" qui lui sont reprochés.

Sa condamnation illustre "la situation difficile des journalistes indépendants en Azerbaïdjan", estiment les deux responsables européens, insistant sur le fait que "le procès a soulevé des questions fondamentales sur l'impartialité de la cour et la légalité de l'accusation". L'accès au procès d'observateurs nationaux et internationaux a été "arbitraire", soulignent-ils.

may/amd

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!