DIVERTISSEMENT
31/08/2015 02:21 EDT

Louis-José Houde: le plus sympathique des hommages (ENTREVUE)

David Kirouac

Louis-José Houde a reçu le tout premier prix hommage de sa carrière lors du 12e KARV l’anti-gala de VRAK, mardi dernier.

Vous avez raté le moment où l’humoriste a livré son discours inspiré aux côtés d’un trophée géant, qui faisait presque deux fois sa grandeur? Pas de problème! La «cérémonie» animée par Stéphane Bellavance est disponible sur la webtélé de VRAK et peut être visionnée dans son intégralité jusqu’au 27 septembre. À revoir aussi, les touchants remerciements de la petite Émilie Bierre, sacrée «Fille la plus inspirante de l’univers», et de Sarah-Jeanne Labrosse, décorée des titres de «Il ou elle aurait dû jouer dans tous mes films préférés» et «2015, c’est son année».

C’est parce qu’il est l’artiste à avoir cumulé le plus de statuettes décernées par les jeunes à KARV l’anti-gala que Louis-José Houde a eu le privilège d’être le premier «hommagé» par l’organisation de KARV. Cette distinction-honneur est la quatorzième récompense arrachée par Louis-José à cet événement. Pendant quelques années, au milieu de la décennie 2000, il a notamment été nommé plusieurs fois personnalité que les jeunes voudraient avoir comme père.

«Je trouve ça sympathique, parce que L’anti-gala a toujours été une parodie des vrais galas, a souligné Louis-José. Dans tous les galas, dont celui que j’anime depuis 10 ans, l’ADISQ, il y a un hommage. Point de vue concept, je trouve ça tout à fait approprié. Et je suis très flatté, parce que je ne suis pas celui qui passe le plus à VRAK. En fait, je n’y suis jamais. Je ne suis pas beaucoup à la télévision en général. Les jeunes me connaissent donc par mes spectacles, par YouTube, et ça me fait plaisir qu’ils aient jugé pertinent de me donner cet hommage. Je ne suis pas comme un Philippe Laprise qu’ils connaissent vraiment beaucoup, donc, je suis touché.»

Louis-José dit prendre très au sérieux les confidences d’adolescents qui l’approchent pour lui dire qu’il est leur idole et qu’ils souhaitent, comme lui, monter sur scène pour faire rire les gens.

«Moi, quand j’avais cet âge, il y avait beaucoup d’artistes que j’aimais et que j’aime encore aujourd’hui, se remémore-t-il. Ils m’ont influencé quand j’étais jeune et je vais les aimer toute ma vie. En musique, surtout, les Rolling Stones, Pearl Jam, Harmonium, j’écoute encore ça. À 14 ou 15 ans, des jeunes ont assez de jugement pour découvrir des choses qui ne seront pas juste des phases, mais des inspirations qu’ils vont encourager toute leur vie.»

Louis-José Houde achève présentement sa tournée Les heures verticales. Il lui reste une quarantaine de représentations avant de boucler celle-ci définitivement, le 17 décembre prochain, après quoi il compte s’offrir quelques mois de repos, songer à son prochain spectacle et explorer un ou deux projets destinés à la télévision. D’ici là, il animera, le 8 novembre, le 37e Gala de l’ADISQ.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo KARV l'anti.gala 2015 Voyez les images