Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Élections fédérales 2015: Trudeau promet d'abroger la Loi sur la citoyenneté des conservateurs à Toronto

BRAMPTON, ON- AUGUST 25  -  Federal Liberal Leader Justin Trudeau campaigns during the Canadian Federal Election  at the Embassy Grand Convention Centre in Brampton. August 25, 2015.        (Steve Russell/Toronto Star via Getty Images)
BRAMPTON, ON- AUGUST 25 - Federal Liberal Leader Justin Trudeau campaigns during the Canadian Federal Election at the Embassy Grand Convention Centre in Brampton. August 25, 2015. (Steve Russell/Toronto Star via Getty Images)

Le chef Justin Trudeau a promis qu'un gouvernement libéral abolirait la Loi sur la citoyenneté «à deux niveaux» des conservateurs, ce qui permettra à tous les Canadiens d'être traités équitablement, selon lui.

Devant une communauté musulmane rassemblée à Mississauga, en banlieue de Toronto, samedi, M. Trudeau a réitéré que le Canada était uni et fort «non pas en dépit de ses différences, mais grâces à elles».

Sous la gouverne de Stephen Harper, les Canadiens ont été encouragés à être méfiants entre eux, selon le chef libéral. Il y aurait eu également un déclin quant aux réunifications familiales, à l'accueil de réfugiés et aux demandes de citoyenneté.

Il a ajouté que tant M. Harper que le chef néo-démocrate Thomas Mulcair tentaient de faire des gains politiques en jouant les cartes de la peur et de la division.

M. Trudeau n'a pas annoncé son intention d'abroger la Loi sur la citoyenneté lors de son discours devant les musulmans, mais le Parti libéral a publié un communiqué plus tard pour présenter son engagement.

Le groupe réuni dans la région de Toronto avait reçu un autre invité de marque vendredi; le premier ministre Harper s'était adressé devant lui. M. Harper avait mentionné la menace du terrorisme, saluant du même coup les efforts des musulmans pour combattre la radicalisation des jeunes.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les promesses de la campagne électorale

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.