Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Trudeau veut investir d'abord et équilibrer le budget ensuite en 2019

OAKVILLE, Ont. — Après avoir été critiqué pour son refus de s'engager à équilibrer le budget fédéral s'il était élu premier ministre, Justin Trudeau a pris cet engagement mais y a mis une échéance pas très rapprochée.

Le chef libéral était encore en Ontario, jeudi matin. C'est là qu'il s'est engagé à déposer un budget équilibré en 2019, s'il devient premier ministre.

D'ici là, un gouvernement libéral enregistrerait des déficits modestes, ne dépassant pas les 10 milliards $, a-t-il promis. Devant des partisans réunis à Oakville, M. Trudeau a réitéré que le Canada a besoin d'investissements pour encourager la croissance de l'économie canadienne.

Le chef libéral a également promis de presque doubler le programme fédéral en infrastructures.

Ce programme, sous un gouvernement libéral, passerait de 65 à 125 milliards $ pour les dix prochaines années.

Cette promesse libérale a fait bondir le chef conservateur. Stephen Harper a souligné que son gouvernement a déjà triplé les fonds fédéraux en infrastructures et il a accusé ses adversaires politiques de n'avoir rien à proposer à part de dépenser plus que lui.

La Presse Canadienne

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.