Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

9 raisons de devenir propriétaire d'un condo dès cette année

Le marché du condo est en mutation à Montréal. Si plusieurs affirment que la baisse de mise en chantier observée en 2015 à Montréal signifie que le marché sera inévitablement en déclin dans les années à venir, d'autres soulignent qu'il s'agit toujours d'une meilleure option que de faire location d'un appartement.

Effectivement, les investisseurs sont inquiets : les prix des condos ne montent plus au même rythme que par le passé.

Mais si le but d'acheter un condo est d'y habiter, acheter un condo est-il tout de même avantageux face à la location?

Voici 9 raisons de devenir proprio d'un condo dès cette année.

- Il y a beaucoup d'inventaire!

Selon les experts, il y a un nombre élevé de condos disponibles à Montréal. En fait, ce "marché d'acheteurs" est en vigueur depuis quelques années. Selon la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), il y aurait un acheteur pour 20 condos!

Ces conditions sont favorables aux acheteurs. En plus de pouvoir aisément décider d'un quartier ou d'un type de propriété, ceux-ci pourront même choisir l'étage auquel ils désirent habiter!

- Les taux d'intérêt sont minuscules

Le taux directeur de la Banque du Canada est extrêmement bas, à 0,50 %, entre autres à cause de la baisse des prix du pétrole sur le marché mondial.

Aussi, le taux de base des prêts aux entreprises est également très bas, à 2,7 %.

Les banques ont donc baissé leurs taux d'intérêt pour les hypothèques un brin depuis quelques années. Par exemple, le taux d'intérêt d'une hypothèque fixe sur cinq ans est de 3,79 % chez Tangerine, 4,64 % chez Banque Royale et de 4,79 % chez CIBC.

- Les banques seront prêtes à négocier

Les banques sont toujours prêtes à négocier les taux d'intérêt de leurs hypothèques. Mais ces temps-ci, la compétition est si féroce que la différence entre le taux affiché et celui que vous pourriez obtenir est importante, surtout pour ceux qui ont un emploi stable, au moins 20 % de mise de fonds et un bon crédit.

De plus, les banques font énormément de promotion ces temps-ci. Gardez l'œil ouvert et sautez sur les bonnes opportunités!

- Les constructeurs aussi

Comme indiqué plus tôt, les constructeurs de condos neufs se retrouvent ces temps-ci avec de l'inventaire invendu. C'est donc le meilleur moment où se mettre à la négociation. Si ceux-ci sont rarement flexibles en ce qui a trait au prix du condo – il ne coûte rien de s'essayer! – les ajouts et avantages peuvent cependant être intéressants. Climatisation gratuite, électroménagers inclus, aide au déménagement, remise en argent : plusieurs éléments peuvent être en jeu lorsqu'un constructeur doit se défaire de la responsabilité d'un endroit!

- Le neuf au prix du vieux

Si le nombre d'appartements neufs à louer est en hausse ces temps-ci, il reste que la majorité des appartements à louer à Montréal ne sont pas neufs, des fois en mauvais état, si ce n'est pas tout simplement un taudis.

La différence de prix entre certains condos neufs et certains appartements plus vieux, dans la métropole, est parfois négligeable.

Aussi, lorsqu'on achète, il faut bien sous-peser les pours et les contres d'acheter du neuf versus de l'usagé!

- Voir une partie de son argent revenir

Lorsqu'on est locataire, une chose est certaine : tout l'argent qu'on donne au propriétaire restera dans les poches du propriétaire.

D'un autre côté, lorsqu'on est propriétaire, une chose est (presque) certaine : un certain pourcentage de l'argent déboursé chaque mois reviendra au propriétaire.

La toute petite fraction qui reste lorsqu'on soustrait les frais de condo, le taux d'intérêt sur l'hypothèque, les impôts fonciers, les taxes d'eau, d'égout, de Bienvenue, scolaire et de collecte des ordures reviendra fort probablement dans les poches du propriétaire lorsqu'il vendra sa propriété!

- Prix similaires à la location

Le New York Times a mis en ligne, en 2014, un outil très pratique: est-ce plus avantageux d'acheter ou de louer? Grâce à cet outil, lorsque l'acheteur potentiel a toutes les données en main, il est possible de calculer s'il est avantageux d'acheter une propriété ou de la louer.

Si le but de l'acheteur est effectivement d'habiter dans sa propriété, plus le temps passe, plus il est avantageux d'acheter. Essayez, pour voir!

- L'économie canadienne est une des plus stables au monde

Bien que la Banque du Canada soit inquiète de l'économie canadienne, il n'en demeure pas moins que l'économie canadienne est une des plus stables de la planète. Elle a bien tenu le coup face à la crise de 2008. Il s'agit également de la 11e ou de la 14e économie de la planète, dépendamment des critères.

Et les hypothèques canadiennes sont garanties par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Ce fait est non-négligeable lorsqu'on considère la crise hypothécaire que nos voisins du sud ont dû subir!

- Un condo? Pas besoin de passer la tondeuse

Finalement, les condos ont un avantage marqué sur les autres propriétés : il n'est pas nécessaire de passer sa fin de semaine à faire de l'entretien ménager! Les propriétaires sont ensemble et paient des frais de condo pour que quelqu'un d'autre s'en occupe.

INOLTRE SU HUFFPOST

Penthouse de luxe à louer dans le Vieux-Montréal

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.