Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Présidentielles du Bélarus: 2 personnalités de l'opposition se retirent

MINSK, Biélorussie — Deux personnalités de l'opposition politique au Bélarus annoncent qu'elles retirent leur candidature pour les élections présidentielles du 11 octobre prochain.

Anatoli Lebedko et Sergei Kalyakine soutiennent qu'il est impossible de tenir un scrutin libre et crédible sous le joug du leader de longue date du pays, Alexander Lukashenko. Leur retrait ramène donc à six le nombre d'aspirants à la présidence, dont le président sortant.

La commission électorale biélorusse dressera la liste officielle des candidatures le 10 septembre.

Alexander Lukashenko est largement identifié en Occident comme étant le dernier dictateur d'Europe. Il dirige le Bélarus depuis 1994, soit depuis peu après le démantèlement de l'Union soviétique dont le Bélarus faisait partie.

Le pays est encore dirigé par un système d'inspiration soviétique très centralisé. Après les élections présidentielles de 2010, la plupart des adversaires au président Lukashenko ont été mis en état d'arrestation.

Cependant, l'économie du pays d'une dizaine de millions d'habitants se détériore rapidement et le président Lukashenko tente des rapprochements avec l'Occident.

La semaine dernière, il a ordonné la remise en liberté de tous les prisonniers politiques du Bélarus dont Nikolai Statkevich, un candidat aux présidentielles de 2010 qui moisissait en prison depuis 5 ans.

The Associated Press

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.