Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les Canadiens connaissent leurs adversaires au premier tour à New York

NEW YORK — Les trois Canadiens qui participeront au tableau principal des Internationaux de tennis des États-Unis en simple ont pris connaissance de l'identité de leur adversaire respectif au premier tour, jeudi, à l'occasion du tirage au sort.

La Québécoise Eugenie Bouchard affrontera l'Américaine Alison Riske, 56e joueuse mondiale. Bouchard, qui connaît une saison cauchemardesque jusqu'ici et qui a régressé au 25e rang mondial, connaît toutefois sa part de succès contre Riske. Elle l'a vaincue quatre fois de suite depuis sa défaite en 2010 lors des qualifications de la Coupe Rogers.

Du côté masculin, l'Ontarien Milos Raonic foulera le court au premier tour contre l'Américain Tim Smyczek, tandis que son compatriote Vasek Pospisil tentera de venir à bout de l'Autrichien Andreas Haider-Maurer. S'il l'emporte, le tennisman vancouvérois pourrait se mesurer dès le deuxième tour au no 1 mondial, Novak Djokovic.

Djokovic et Kei Nishikori pourraient composer l'une des demi-finales, tandis que Roger Federer et Andy Murray sont les têtes d'affiche de l'autre portion du tableau principal.

D'autre part, Serena Williams pourrait être confrontée à Maria Sharapova pour la deuxième fois de suite en demi-finales d'un tournoi majeur, alors qu'elle tente de compléter son Grand Chelem.

L'Association de tennis des États-Unis (USTA) a organisé le tirage au sort jeudi. Au troisième tour, Williams pourrait croiser le fer avec sa jeune compatriote Sloane Stephens, qui l'a battue aux Internationaux des États-Unis en 2013. Une autre étoile montante du tennis américain, Madison Keys, pourrait l'affronter au quatrième tour.

Elle pourrait ensuite avoir rendez-vous en quarts de finale avec la 12e tête de série Belinda Bencic, qui a récemment surpris Williams à Toronto. Sa soeur, Venus, pourrait également l'affronter en quarts de finale.

Williams tente de devenir la première joueuse à compléter le Grand Chelem depuis Steffi Graf en 1988.

La Presse Canadienne

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.