Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Papineau : la nomination d'Anne Lagacé Dowson «antidémocratique» selon un ex-candidat à l'investiture

L’ancien candidat à l’investiture du NPD dans Papineau critique la nomination d’Anne Lagacé Dowson, qu’il qualifie de « pratiques antidémocratiques ».

Gaël Chantrel démissionne également de la présidence de l’association dans Papineau, annonce-t-il dans un billet de blogue publié sur Le Huffington Post Québec.

Il déplore que Dowson, une ancienne journaliste qui s’est déjà présentée sous la bannière du NPD dans Westmount, ait été choisie candidate sans qu’il n’y ait eu une réelle course à l’investiture.

« Cette décision est un message négatif envoyé aux membres du NPD dans Papineau, aux acteurs de la vie de l'association locale du NPD et aux électeurs de notre circonscription », écrit-il dans son billet.

À la suite de la démission de l’ex-candidate Béatrice Zako, qui avait comparé le Québec à une « colonie africaine », il aurait été « judicieux » de redonner la parole aux membres, selon Gaël Chantrel.

Dans une entrevue accordée à La Presse, Anne Lagacé Dowson dit avoir été approchée peu de temps avant le désistement de Zako. Les démarches, elles, ont été concrétisées à la dernière minute.

Le NPD soutient que Dowson était la seule candidate à l’investiture qui avait été approuvée, sans donner de détails pourquoi Chantrel n’a pas passé le processus de sélection.

Pourtant, répond Gaël Chantrel, son dossier était pareil à celui qui avait été approuvé pour la première course à l'investiture. « Ma candidature n'a pas été approuvée, car ils n'en voulaient tout simplement pas et me l'on dit! » a ajouté l'ancien candidat à l'investiture dans un échange de courriels.

« Je considère qu'il est normal que l'on puisse dénoncer des choses qui nous semblent mauvaises sans pour autant être rancardé, d'autant que je reste constructif dans mon propos, poursuit-il. Tout le monde a le droit de faire des erreurs, le NPD y compris, mais il faut savoir aussi les régler et travailler dessus pour ne plus les commettre à l'avenir. »

Dowson affrontera le chef libéral Justin Trudeau dans la circonscription montréalaise, ainsi que l’ancien journaliste Yvon Vadnais chez les conservateurs.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ces candidats qui ont abandonné la lutte électorale en 2015

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.