POLITIQUE
26/08/2015 03:05 EDT | Actualisé 27/08/2015 11:31 EDT

Sylvie Roy quitte la CAQ, le parti parle d'un «problème de comportement» (VIDÉO)

La députée Sylvie Roy a quitté le caucus de la CAQ mercredi. Elle siégera désormais comme indépendante. Son ancien parti affirme que la députée avait un «problème de comportement» devenu difficile à gérer.

«On nous a signalé plusieurs incidents à son sujet au cours des derniers mois», affirme l'attaché-presse de la CAQ, Guillaume Simard-Leduc, tout en qualifiant son départ de «triste».

«Il s'agissait d'un problème de comportement», ajoute-t-il, sans donner de détails.

Lundi, le leader parlementaire de la CAQ, François Bonnardel, a rencontré Sylvie Roy pour tenter de «régler le problème». «Deux jours plus tard, on apprend qu'elle choisit de quitter», dit Guillaume Simard-Leduc.

Sylvie Roy n'a pas souhaité accorder d'entrevue mercredi pour expliquer sa décision ou réagir aux allégations de la CAQ. La députée d'Arthabaska tiendra une conférence de presse jeudi à 10:30 dans sa circonscription, à Victoriaville.

La députée s'est confiée en exclusivité à Radio-Canada. Avant même la réaction de la CAQ, elle disait s'attendre à des commentaires peu flatteurs de la part de son ancienne formation politique. «Je m'attends à avoir des déclarations sur moi-même qui ne seront pas élogieuses non plus», a-t-elle confié à Radio-Canada.

Sylvie Roy a été élue cinq fois, d'abord sous la bannière de l'ADQ, puis sous celle de la CAQ. La députée s'est notamment fait connaître pour avoir été la première à réclamer une enquête sur les scandales du milieu de la construction.

Deux autres députés caquistes ont démissionné de leurs fonctions depuis le scrutin d'avril 2014. Christian Dubé a accepté un poste de vice-président à la Caisse de dépôts et placement, alors que Gérard Deltell s'est porté candidat pour le parti conservateur dans l'actuelle campagne électorale fédérale.

Par ailleurs, le chef caquiste François Legault a perdu de nombreux autres collaborateurs au cours des derniers mois, dont le député vedette Jacques Duchesneau, le porte-parole Jean-François Del Torchio et les présidentes Dominique Anglade et Maud Cohen.

Mise à jour

Un tweet envoyé mercredi après-midi par un conseiller de la CAQ affirme que le «problème de comportement» allégué de Sylvie Roy serait dû à «des problèmes de consommation d'alcool».

guy therrien

La CAQ reconnaît que le tweet a été envoyé par Guy Therrien, conseiller communications numériques au cabinet du chef du deuxième groupe d'opposition.

«Guy Therrien a fait une erreur, dit l'attaché de presse de la CAQ, Guillaume Simard-Leduc. Nous n'endossons pas ce qu'il a écrit. Il a lui-même retiré son tweet 20 secondes après l'avoir envoyé.»

Quant à savoir si la députée Sylvie Roy a un problème d'alcool, l'attaché de presse refuse de commenter. «Mes commentaires vont se limiter à ça», conclut-il.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La carrière de François Legault Voyez les images