POLITIQUE
26/08/2015 04:29 EDT | Actualisé 26/08/2015 04:46 EDT

La candidate du NPD Maria Mourani réplique à la candidate du PLC Mélanie Joly

La députée sortante d'Ahuntsic-Cartierville, Maria Mourani, n'a pas tardé à répondre aux flèches envoyées par sa nouvelle rivale libérale Mélanie Joly. L'ex-bloquiste qui porte maintenant les couleurs du Nouveau parti démocratique reproche à Mme Joly de mentir lorsqu'elle affirme que le secteur Chabanel est en déclin.

«Dénigrer la réputation du quartier Chabanel afin de faire des gains politiques ce n'est pas une voie profitable», a écrit Maria Mourani sur son site web, mercredi. Dans la missive de plusieurs paragraphes, la candidate néodémocrate déclare qu'il est «absolument faux de prétendre que rien ne s'est fait dans le secteur».

Elle réplique ainsi aux propos tenus par la nouvelle candidate libérale Mélanie Joly, qui, depuis l'assemblée d'investiture du Parti libéral du Canada qui se tenait dimanche, ne cesse d'accuser la députée sortant d'inaction. Dans la journée de dimanche, alors que s'ouvrait l'assemblée qu'elle a finalement gagné, Mme Joly a livré un discours au cours duquel elle a promis de participer à la relance de la rue Chabanel, artère principale des commerces de mode à Montréal.

En entrevue vidéo avec le Huffington Post Québec, Mme Joly a avancé que des millions de mètres carré de logements commerciaux étaient vides, et qu'aucun argent n'a été investi par le gouvernement fédéral depuis neuf ans pour aider à la relance des commerces du coin.

Un projet de revitalisation en cours

Maria Mourani nie en bloc les accusations de son adversaire, expliquant que Développement économique Canada (DEC) finance un projet de revitalisation d'envergure qui a été lancé depuis plusieurs années «et [qui] porte fruit».

« Lorsque le gouvernement conservateur a tenté, en 2009-2010, de couper le budget de DEC, je m’y suis opposée avec force aux côtés de la CDEC et de différents partenaires à travers le Québec. Nous avons obtenu gain de cause! » écrit-elle.

Elle ajoute que le secteur des grossistes-distributeurs a créé plus de 1000 nouveaux emplois entre 2011 et 2013, et a permis à l'industrie de générer encore plus de postes dans des secteurs adjacents, tels que la fabrication.

Galerie photo Élections fédérales 2015: candidats vedettes au Québec Voyez les images