POLITIQUE
26/08/2015 09:57 EDT | Actualisé 26/08/2015 09:58 EDT

Le PQ demande au gouvernement Couillard de scinder le projet de loi 59 sur les discours haineux

RIMOUSKI, Qc _ Le Parti québécois réclame la scission d'un projet de loi s'attaquant aux discours haineux et aux mariages forcés.

La leader parlementaire adjointe Agnès Maltais a estimé mercredi que les péquistes seraient favorables à l'adoption des articles interdisant les mariages forcés.

Selon Mme Maltais, en voulant lutter contre les discours haineux, le projet de loi 59 a pour effet de restreindre la liberté d'expression.

Avant de se rendre à une réunion du caucus péquiste, en prévision de la rentrée parlementaire, Mme Maltais a proposé de scinder le projet de loi en deux, pour permettre d'adopter plus facilement les dispositions contre les mariages forcés après quelques amendements.

Mme Maltais croit que la partie sur les discours haineux, que le PQ rejette, nécessite encore du travail de la part du gouvernement.

Selon la députée péquiste, les libéraux auraient intérêt à faire preuve d'ouverture.

"C'est eux qui ont proposé cette idée de brimer la liberté d'expression pour contrer la radicalisation, a-t-elle dit. C'est à eux à revoir s'ils peuvent faire quelque chose avec. À notre avis, il n'est pas amendable, c'est pour ça qu'on veut séparer les deux. Il y a une partie sur laquelle on peut travailler rapidement, avoir de bons résultats."

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Quelques mots interdits à l'Assemblée nationale Voyez les images