POLITIQUE
25/08/2015 02:58 EDT | Actualisé 26/08/2015 03:01 EDT

Le candidat conservateur Soheil Eid s'excuse d'avoir associé Thomas Mulcair à Joseph Goebbels sur Facebook

Photo 12 via Getty Images
Portrait of Goebbels, 20th century, Germany. (Photo by: Photo12/UIG via Getty Images)

Le candidat conservateur dans Joliette s’excuse après avoir associé Thomas Mulcair à une citation de Joseph Goebbels, ministre de la Propagande du dictateur allemand Adolf Hitler.

Dans une publication Facebook datant du 16 août dernier, le candidat Soheil Eid dénonçait le double-discours de Thomas Mulcair sur le dossier Énergie Est. Il l’accusait de faire croire aux Albertains qu’il appuie le projet, mais de dire aux Québécois « qu’il mettra des bâtons dans les roues du projet ».

Le tout en faisant référence à la citation tristement célèbre « Mentez, mentez, mentez, encore et toujours, il en restera bien quelque chose ! » de Voltaire, utilisée par Goebbels.

Mardi, le NPD a accusé Denis Lebel d’être « directement responsable de cette situation » en utilisant des « propos démagogues » à des fins partisanes et a demandé au chef conservateur Stephen Harper de rappeler son lieutenant politique à l’ordre.

« Ce niveau de langage est inacceptable et est le résultat de l’enflure verbale aux plus hauts niveaux », a commenté le directeur adjoint des médias du parti, Marc-André Viau.

« Si le candidat conservateur de Joliette se sent justifié d'utiliser l’Holocauste à des fins de politique partisane, c’est parce que l’exemple vient d’en haut. S’ils utilisent ces propos totalement déplacés à ce moment-ci de la campagne, on est en droit de se demander jusqu’où les conservateurs iront-ils ? » s’est pour sa part inquiété Martin Leclerc, candidat du NPD dans Montcalm.

Sur sa page Facebook, le candidat conservateur Soheil Eid s’est déjà prononcé contre l’autocensure, en réponse à un commentaire sur la démission de la jeune candidate libérale Ala Buzreba.

Après s’être excusée pour des gazouillis choquants, elle s’était retirée de la course dans la circonscription de Calgary Nose Hill en Alberta.

« On pourrait sans doute s'en réjouir, mais son retrait de la course électorale constitue malgré tout une atteinte à la liberté d'expression. De plus en plus de gens se retiennent de dire ce qu'ils pensent, ils font de l'autocensure, à la longue c'est très mauvais pour la démocratie », a écrit Soheil Eid.

Mais dans le cas de sa propre publication, il reconnaît maintenant que ses propos étaient « inappropriés ». Il restera toutefois candidat, a confirmé le Parti conservateur du Canada.

Mercredi, le NPD a critiqué la réaction du candidat conservateur, qui ne s'est pas «directement excusé» à leur avis.

«Un obscur porte-parole a qualifié les propos d’inapproprié du bout des lèvres. Ce ne sont pas des excuses et nous n’acceptons pas ça», a ajouté Alexandre Boulerice, député de Rosemont–La Petite-Patrie.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Ces candidats qui ont abandonné la lutte électorale en 2015 Voyez les images