DIVERTISSEMENT
25/08/2015 09:49 EDT

KARV l'anti-gala, un événement hautement symbolique pour Stéphane Bellavance (VIDÉO)

Tournant des années 2000. Le Canal Famille change d’identité et devient VRAK TV. Des auditions sont organisées pour meubler le casting d’une nouvelle émission, qui sera l’une des locomotives de la nouvelle image de la chaîne dédiée aux jeunes, Réal-IT. Celle-ci sera présentée sous forme de courtes capsules et produite par Productions J. « Pratiquement toute la ville » tente sa chance en espérant y décrocher un rôle.

Au même moment, un jeune diplômé du Collège Lionel-Groulx de Sainte-Thérèse trime dur, trois ans et demi après la fin de ses études en théâtre, pour arriver à gagner sa croûte avec le métier de comédien. Il est sur le point d’abandonner ses efforts et de se résoudre à se trouver une autre vocation. Lorsqu’on lui a annoncé qu’il avait été retenu pour être de l’équipe d’acteurs de Réal-IT, Stéphane Bellavance a vu le cours de son existence dévier totalement. Pour le mieux, il va sans dire.

« Ç’a complètement changé ma vie, résume Stéphane. Je ne réussissais pas à gagner ma vie avec mon métier. J’étais sur le point de changer de job. Mais est arrivée cette audition pour animer et jouer à VRAK. J’ai donc sauté là-dessus, naturellement. Je m’étais préparé comme je ne m’étais jamais préparé auparavant. Avant, je faisais un paquet de jobines pour arriver à joindre les deux bouts, pour me convaincre que j’avais fait les bons choix. De travailler régulièrement à la télé, de pouvoir mettre du beurre sur la table avec le métier que j’avais choisi, que j’avais appris à l’école et pour lequel je travaillais depuis des années, ç’a été énorme, comme changement. Pour ne pas dire que ç’a été un méchant changement! »

Loyauté

Joli clin d’œil. Car, depuis, entre Stéphane Bellavance et les jeunes téléspectateurs de VRAK, c’est l’amour fou. L’homme y a été la tête d’affiche de plusieurs rendez-vous très populaires en 15 ans dont, bien sûr, Méchant changement, mais aussi Réal-TV, A+, Le Steph Show et Arrange-toi avec ça. Le fait de migrer peu à peu vers la télévision généraliste grâce, entre autres, à Génial, à Télé-Québec, Synchro, puis Par ici l’été à Radio-Canada, et l’animation du dernier Gala des Jutra avec Pénélope McQuade, n’a jamais empêché Stéphane Bellavance de garder un pied dans les studios de VRAK, une rare démonstration de loyauté dans le milieu du petit écran.

« Je suis fidèle à la chaîne, fidèle aux jeunes, fidèle aux projets que j’ai commencés et fidèle aux équipes avec qui je travaille, énumère-t-il. J’ai un attachement particulier pour VRAK, parce que c’est grâce à eux que j’ai commencé à faire de la télé. Si, aujourd’hui, j’ai une émission à Radio-Canada, si j’anime à Télé-Québec, c’est parce que j’ai fait mes classes à VRAK, et je leur en serai toujours redevable. Je trouve ça cool qu’ils pensent encore à moi, qu’ils aient encore du fun avec moi, et que moi, j’aie encore du fun avec eux, malgré les cheveux gris qui commencent à grimper le long de mes tempes. J’ai toujours autant de fun à faire de la télé pour les jeunes et, tant qu’ils vont vouloir de moi, je vais y aller. »

« On a tous des soupers d’amis où on se remémore des émissions de notre jeunesse. Juste de savoir que je ferai partie de ces soupers-là, dans quelques années, je ne trouve pas ça banal du tout », complète Stéphane.

KARV, un boost d’amour

Et ce ne sont certainement pas ses discrets filaments de cheveux gris qui empêcheront Stéphane Bellavance de s’éclater, aux commandes de KARV l’anti-gala, ce mardi. Pour une deuxième année consécutive, la remise de prix aux idoles du jeune public a lieu au Théâtre St-Denis. La fête est évidemment précédée de l’anti-tapis, où le nombre impressionnant de personnalités qui défilent pour signer des autographes n’a d’égal que le taux — très, très élevé — de décibels qui emplissent l’air ambiant, au gré des cris de joie des garçonnets et fillettes venus applaudir leurs vedettes préférées.

Puis, l’anti-gala démarrera sur le coup de 19 h et sera diffusé en direct à VRAK. Évidemment, plusieurs rediffusions sont prévues dans les prochains jours.

Pour Stéphane Bellavance, il s’agit d’une troisième expérience à la barre de KARV l’anti-gala. La première fois, en 2006, il copilotait avec Marie-Mai et Réal Béland, à l’aréna Maurice-Richard, devant une foule de 3000 préadolescents survoltés et, l’année suivante, alors qu’il était nouvellement papa de son premier enfant, il avait préenregistré la majorité des sketchs et des présentations. Quand il n’est pas l’hôte du rassemblement, il y prend toujours part d’une manière ou d’une autre, en allant remettre un trophée ou simplement en allant arpenter l’anti-tapis.

« C’est tout un honneur d’être appelé par VRAK pour animer KARV, quand ça fait aussi longtemps que je suis là, se réjouit Stéphane. J’avais l’impression, bien humblement, que cette fois, ils demanderaient à un plus jeune. C’est une super marque de confiance de la part de VRAK et des jeunes. C’est un honneur de savoir qu’il y a des jeunes qui aiment ce que je fais, alors qu’ils n’étaient même pas encore nés lorsque j’ai commencé à VRAK! »

Chaque année, tout ce qui entoure KARV l’anti-gala relève du secret d’alcôve. Impossible de tirer les vers du nez de l’animateur, quelques jours avant l’événement, et de dévoiler quelques surprises, de révéler à quoi ressemblera le spectacle. Les invités, les prestations, les numéros humoristiques, tout doit demeurer mystère jusqu’au jour J. Pour cette 12e édition, on souffle que le tout premier prix hommage de l’histoire de KARV l’anti-gala pourrait être décerné à un certain Louis-José Houde.

« Ce sera un show à mon image, donc, assez éclaté, promet Stéphane Bellavance. On a des nouveautés, des trucs qui n’ont jamais été faits au KARV. Comme un hommage… Mais toujours à la sauce KARV. Donc c’est sûr que ça ne sera pas comme ailleurs (rires) »

Ce qui n’est pas comme ailleurs, non plus, ce sont les titres de catégories, plus loufoques les uns que les autres, et qui changent d’année en année. « On a tous tripé à regarder cette émission en 2015 », « C’est mon top animateur TV », « C’est mon émission no 1 », « 2015, c’est son année », « Ma toune de l’année », « Mon humoriste est plus drôle que le tien », « Mon athlète est le plus fort ou la plus forte », « Il ou elle aurait dû jouer dans tous mes films préférés », « C’est la fille la plus inspirante de l’univers » et « J’aimerais avoir son look » sont les 10 courses à surveiller aujourd’hui.

Reste à voir qui seront les heureux vainqueurs. Chose certaine, qu’il gagne ou pas – il est nommé sous « C’est mon top animateur TV » et « C’est mon émission no 1 », pour Génial – Stéphane Bellavance aura le sourire aux lèvres, d’autant plus que ses deux garçons de 6 et 8 ans assisteront pour la première fois à KARV l’anti-gala. L’animateur tentera aussi par tous les moyens d’aller faire un tour sur l’anti-tapis avant de monter sur scène.

« Je tiens à y aller, parce que c’est ce qui démarque KARV des autres galas. Ça n’a juste pas de bon sens! Si tu veux, tu peux rester là pendant trois heures. Il n’y a pas un seul tapis qui ressemble à ça, dans les autres galas! Il y a des jeunes qui arrivent tôt le matin, pour ne pas dire tard dans la nuit, pour avoir les meilleures places possibles et voir les vedettes de près. Certains artistes arrivent aussi assez tôt pour profiter de ce bain de foule et de cet échange avec le public. C’est comme si la vitre de la télé s’enlevait, tout à coup, pour créer un pont entre le public et les artisans. C’est un boost d’amour comme il y en a peu! », observe Stéphane, en guise de conclusion.

KARV l’anti-gala, ce mardi, 19 h, à VRAK, précédé de l’anti-tapis, à 18 h 30.

AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Galerie photo KARV l'anti.gala 2015 Voyez les images