POLITIQUE
25/08/2015 09:39 EDT | Actualisé 25/08/2015 09:43 EDT

Fiducie sans droit de regard: c'est la faute aux vacances, dit PKP

RIMOUSKI - S'il n'a toujours pas placé ses avoirs dans une fiducie sans droit de regard, c'est en raison des vacances estivales, affirme Pierre Karl Péladeau.

Le chef péquiste et magnat de la presse a offert cette explication mardi matin à l'entrée du caucus présessionnel de sa formation politique, qui se tient mardi et mercredi à Rimouski.

La semaine dernière, le Journal de Québec rapportait que le CRTC n'a toujours pas reçu la demande des avocats de monsieur Péladeau afin de placer ses actions de contrôle de Québecor dans une fiducie sans droit de regard. Il s'agissait pourtant d'un engagement pris par le leader souverainiste durant la course à la chefferie du PQ, qu'il a remportée le 15 mai dernier.

Le processus a été ralenti par la période estivale, explique le chef de l'opposition officielle. «Nous sommes en plein été et il y a des gens qui prennent des vacances, et c'est tout à fait légitime et approprié. Nous avons bien avancé et je pense que nous serons en mesure de pouvoir faire des annonces sous peu.»

Par ailleurs, Pierre Karl Péladeau n'a pas voulu dévoiler les démarches entreprises pour mettre sur pied un institut de recherche sur l'indépendance du Québec, un de ses principaux engagements durant la course à la chefferie. «Nous y travaillons», assure-t-il.

L'institut servira notamment à définir les paramètres d'un Québec souverain, notamment l'armée et la monnaie. «J'avoue qu'effectivement, depuis 1995, nous n'avons pas énormément parlé d'indépendance du Québec [...]», a-t-il confié.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Chefferie du PQ: les photos de la soirée Voyez les images