NOUVELLES
21/08/2015 07:52 EDT | Actualisé 21/08/2016 01:12 EDT

Yémen: trois membres présumés d'Al-Qaïda tués dans une attaque de drone

Trois membres d'Al-Qaïda ont été tués vendredi à l'aube dans une attaque de drone, probablement américain, dans la province de Marib, à l'est de la capitale yéménite Sanaa, ont indiqué des sources tribales.

Ils circulaient à bord d'un véhicule qui a été atteint par un missile dans la vallée désertique de Harib, ont ajouté ces sources sans autres précisions.

Les attaques de drones dont seuls les Etats-Unis disposent dans la péninsule arabique, n'ont pas cessé au Yémen en dépit du conflit armé entre les rebelles chiites Houthis et les forces progouvernementales.

Elles se concentrent dans la vaste province du Hadramout, dont la capitale Moukalla est tombée en avril aux mains d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), la branche du réseau extrémiste basée au Yémen.

Aqpa a reconnu que son chef, Nasser al-Wahishi, qui était aussi le numéro 2 au niveau mondial du réseau extrémiste sunnite, avait été tué en juin dans une attaque de drone américain. Deux autres responsables d'Aqpa avaient été tués en avril.

Al-Qaïda au Yémen a profité de l'affaiblissement du pouvoir central au Yémen en 2011, à la faveur de l'insurrection contre l'ex-président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer sa présence dans le pays. Il tente aujourd'hui de profiter de la guerre pour s'emparer de nouvelles régions.

Considérée par Washington comme la branche la plus dangereuse d'Al-Qaïda, l'organisation Aqpa est née de la fusion des branches yéménite et saoudienne d'Al-Qaïda. Elle a revendiqué plusieurs attaques à l'étranger, dont celle qui a décimé en janvier la rédaction du journal français Charlie Hebdo, et une tentative d'attentat contre un avion de ligne américain à Detroit le jour de Noël en 2009.

faw/mh/nbz/tp