NOUVELLES
21/08/2015 04:19 EDT | Actualisé 21/08/2016 01:12 EDT

Tour de l'Avenir: les Colombiens encore bien armés

L'équipe de Colombie, avec à sa tête Sebastian Henao, apparaît cette année encore bien armée pour animer le 51e Tour de l'Avenir (22-29 août), tracé sur les routes de l'Est de la France.

Cette course à étapes réservée aux moins de 23 ans constitue l'épreuve finale de la Coupe des nations. Elle oppose les vingt meilleures équipes d'un classement général dominé par l'Italie.

Henao, 22 ans, a déjà disputé deux fois le Giro (22e en 2014) et est en contrat professionnel avec l'équipe Sky depuis trois ans, ce qui en fait le principal favori.

Il tentera de faire aussi bien que ses compatriotes Miguel Angel Lopez, vainqueur l'an dernier, Esteban Chaves, victorieux en 2011, et Nairo Quintana, lauréat en 2010. Deuxième du Tour de France cet été, Quintana perpétue la tradition d'une épreuve qui a révélé de grands noms du peloton (Gimondi, Zoetemelk, LeMond, Fignon, Indurain).

La sélection colombienne présente également dans ses rangs Fernando Gaviria, un routier-sprinteur déjà engagé pour la saison prochaine par l'équipe Etrixx, comme son coéquipier Rodrigo Contreras.

Gaviria pourrait notamment s'illustrer lors du prologue et des trois premiers jours de course, sur des parcours roulants avant que le peloton n'atteigne les Alpes avec quatre étapes de montagne, forcément plus sélectives.

Mais les Français sont aussi attendus avec des coureurs au profil de grimpeur comme Jérémy Maison, 9e de l'épreuve en 2014 et recruté par la FDJ, Guillaume Martin, victorieux de Liège-Bastogne-Liège espoirs, ou encore Léo Vincent vainqueur d'étape à la Ronde de l'Isard, en mai, et au Tour des Pays de Savoie, en juin.

Incertain en raison d'une chute lors du Tour de l'Ain qui l'a forcé à l'abandon, la semaine dernière, Elie Gesbert est bien au départ et peut s'illustrer sur les étapes de plaine.

Du côté des étrangers, outre les Colombiens, le Belge Laurens De Plus, 2e de la Ronde de l'Isard et du Tour du Val d'Aoste, et le Norvégien Odd Christian Eiking, 2e du Val d'Aoste en 2014, déjà recruté par la FDJ, ont également un profil de vainqueur en raison de leurs qualités de grimpeurs.

Les Italiens Simone Petilli, vainqueur de la Ronde de l'Isard cette année, et Giulio Ciccone ainsi que le Néerlandais Sam Oomen, victorieux du Rhône-Alpes Isère Tour en mai, font aussi figure de prétendants crédibles.

Etapes:

. Prologue, 22 août: Tonnerre - Tonnerre 3,5 km

. 1re étape, 23 août: Chablis - Toucy 160,5 km

. 2e étape, 24 août: Avallon - Arbois 193,5 km

. 3e étape, 25 août: Champagnole - Tournus 137 km

. 4e étape, 26 août: Annemasse - Cluses 146,7 km

. 5e étape, 27 août: Megève - La Rosière-Montvalezan 103 km

. 6e étape, 28 août: Bourg-Saint-Maurice - Saint-Michel de Maurienne 126 km

. 7e et dernière étape, 29 août: Saint-Michel de Maurienne - Les Bottières-Les Sybelles 93,5 km

Les équipes (21, 126 coureurs):

Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Centre Mondial du Cyclisme, Colombie, Danemark, Espagne, Estonie, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Russie, Slovénie, Suisse, Ukraine

fjt/fga/tba

SKY