NOUVELLES
21/08/2015 11:33 EDT | Actualisé 21/08/2016 01:12 EDT

Manoeuvres navales russo-chinoises dans l'Extrême-Orient russe

La Russie et la Chine ont lancé vendredi de vastes manoeuvres navales au large de Vladivostok, dans l'Extrême-Orient russe, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Au cours de ces exercices devant durer une semaine et impliquant 22 bâtiments de guerre et une vingtaine d'avions et d'hélicoptères, les marins russes et chinois s'entraîneront notamment à repousser des attaques aériennes ainsi que celles de sous-marins et de navires, a précisé le ministère dans un communiqué.

Un débarquement de troupes aéroportées et de troupes de marine russo-chinoises, "une première sur le territoire russe", sera "le point culminant des exercices" selon le communiqué.

"Nous devons être prêts à riposter à n'importe quelle menace contemporaine", a déclaré le commandant en chef adjoint de la Marine chinoise, l'amiral Wang Hai, selon des propos traduits en russe et cités par le communiqué.

"Une mer paisible est la garantie du développement économique de nos pays et de la paix dans le monde entier", a-t-il estimé.

Les marins russes et chinois "sont prêts à remplir les missions fixées", a assuré pour sa part le vice-amiral Alexandre Fedotenkov, commandant en chef adjoint de la Flotte russe.

Les deux responsables ont souligné que les manoeuvres ne sont pas dirigées contre des Etats tiers et ne visent qu'à mettre en oeuvre des actions défensives communes entre les deux pays.

Pékin et Moscou avaient déjà effectué en mai des manoeuvres navales inédites en Méditerranée, ces exercices confirmant selon des experts la volonté de la Chine de peser militairement de plus en plus loin de son territoire.

Membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, la Chine et la Russie se sont rapprochées ces dernières années, à mesure que se creusait le fossé entre Moscou et les nations occidentales et que Pékin inquiétait ses voisins en affirmant ses ambitions et sa puissance.

mp/tbm/kat/cr/