NOUVELLES
21/08/2015 14:47 EDT | Actualisé 21/08/2016 01:12 EDT

Le mandat de l'ombudsman des vétérans renouvelé pour trois ans

OTTAWA — Le gouvernement Harper a discrètement prolongé le mandat de l'ombudsman des vétérans à la veille du déclenchement de la campagne électorale et a aussi procédé à une série de nominations pour un tribunal de révision important — même s'il est fréquemment critiqué.

Guy Parent, qui a servi de défenseur des ex-soldats et de conseiller auprès du ministre des Anciens combattants, a obtenu une extension de trois ans de son mandat par un ordre du cabinet daté du 28 juillet.

Il avait été choisi en 2010 pour remplacer le très critique Pat Stogran, un colonel à la retraite, et avait alors obtenu un mandat de cinq ans, qui devait prendre fin en novembre.

Lucille Hodgins, une porte-parole de M. Parent, affirme que la nouvelle nomination, bien que plus courte, est en fait un retour vers le mandat habituel de trois ans de l'ombudsman et lui donnera le temps de compléter des réformes additionnelles en vertu de la nouvelle charte des vétérans.

Le Tribunal des anciens combattants (révision et appel) a bénéficié de trois nominations le vendredi ayant précédé le déclenchement des élections, incluant une extension d'un an pour une femme de l'Île-du-Prince-Édouard dont le mari a fait du lobbyisme pour elle auprès du controversé sénateur Mike Duffy.

La Presse Canadienne