NOUVELLES
21/08/2015 12:43 EDT | Actualisé 21/08/2016 01:12 EDT

La justice kényane remet en liberté un trafiquant d'ivoire présumé

MOMBASSA, Kenya — Un tribunal kényan a relâché vendredi le leader présumé d'un réseau de trafiquants d'ivoire, provoquant la colère d'environnementalistes qui craignent maintenant qu'il prenne la fuite ou qu'il ne s'attaque aux témoins.

Le juge Davis Karani a ordonné la remise en liberté de Feisal Mohamed Ali moyennant une caution de 100 000 $ US. Ali était détenu depuis huit mois.

Le juge a évoqué de nouvelles circonstances, notamment les procureurs qui réclamaient plus de temps pour préparer leur dossier.

Un écologiste kényan de premier plan, Paul Kahumbu, a rappelé sur Twitter que Ali est soupçonné d'avoir participé au massacre de 150 éléphants.

Ali avait été épinglé en décembre en Tanzanie, en lien avec la découverte d'une cargaison de plus de deux tonnes de défenses d'éléphants.

L'agence policière internationale Interpol considérait Ali comme un des principaux trafiquants d'ivoire du continent africain.

The Associated Press