NOUVELLES
21/08/2015 14:02 EDT | Actualisé 21/08/2016 01:12 EDT

GP de Belgique - Charles Pic envoie un huissier chez Lotus

Le Français Charles Pic, ancien pilote de réserve de l'écurie Lotus de Formule 1, a envoyé un huissier dans le paddock du Grand Prix de Belgique de Formule 1 à cause d'un différend financier, a révélé vendredi le magazine britannique Autosport.

L'huissier s'est présenté jeudi soir sur le circuit de Spa-Francorchamps, ce qui a obligé des membres de l'écurie anglo-luxembourgeoise à rester sur place, pour discuter avec lui, et donc à briser le couvre-feu obligatoire pour toutes les équipes, selon l'enquête menée encore vendredi matin par un journaliste belge d'Autosport.

Le différend financier porterait sur l'argent apporté par Pic, 25 ans, chez Lotus en 2014, et sur le nombre de séances d'essais qu'il a pu disputer, inférieur à ce qui était prévu à l'origine. Avant de devenir réserviste chez Lotus, Pic était titulaire chez Marussia en 2012, puis chez Caterham en 2013.

Avant ce GP de Belgique, et faute d'arrangement à l'amiable, Pic a porté l'affaire devant la justice belge. Interrogé par Autosport, le co-propriétaire de Lotus, le Luxembourgeois Gérard Lopez, a confirmé que le différend portait sur "le nombre de journées d'essais effectuées par Pic", mais s'est dit "confiant que ce problème serait résolu avant la course de dimanche", en précisant que les avocats des deux parties étaient en train de chercher une solution.

Si un accord n'est pas trouvé avant dimanche soir, l'écurie Lotus, basée à Enstone (Angleterre) et en grosses difficultés financières, n'aura pas le droit de quitter le territoire belge. Le prochain GP de F1 est prévu le 6 septembre à Monza (Italie).

dlo/dmk