NOUVELLES
21/08/2015 15:54 EDT | Actualisé 21/08/2016 01:12 EDT

Décès de l'ancienne ministre péquiste des Travaux publics Jocelyne Ouellette

MONTRÉAL — Première femme élue en Outaouais, l'ancienne députée péquiste et ministre des Travaux publics Jocelyne Ouellette est décédée jeudi, à l'âge de 71 ans, des suites d'un cancer.

La nouvelle a été annoncée vendredi par son amie de longue date, Laurette Laurin, et son frère, Yves Villeneuve, qui l'a décrite comme «une grande dame et une source d'inspiration pour toute une génération».

Diplômée en administration publique, Mme Ouellette a travaillé à la fondation du Mouvement souveraineté-association, créé par René Lévesque en 1967. Elle a été élue sous la bannière du Parti québécois en 1976 dans la circonscription de Hull. Elle a été ministre des Travaux publics et de l'Approvisionnement, et ministre régionale de l'Outaouais de 1977 à 1981, dans le gouvernement de René Lévesque.

Défaite en 1981, elle a par la suite été directrice du Bureau du Québec à Ottawa pour le ministère des Affaires intergouvernementales, de 1982 à 1984, et commissaire à la Commission fédérale de l'immigration et du statut de réfugié de 1988 à 1991. Elle a complété une scolarité de maîtrise en 1982 à l'Université d'Ottawa.

Parmi les nombreux autres postes occupés au sein de l'administration publique, elle fut notamment analyste pour l'Office national du film à Paris au début des années 1990 et conseillère spéciale à l'Agence spatiale canadienne.

Dans un communiqué, le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, et le député de Verchères et porte-parole pour la région de l'Outaouais, Stéphane Bergeron, ont adressé leurs condoléances aux proches de Mme Ouellette.

«Son rôle au sein de notre grand parti fut déterminant; en plus de participer à sa fondation, elle a travaillé très fort pour en faire connaître le programme aux femmes et aux hommes de la région de l'Outaouais», a déclaré M. Péladeau. 

Un hommage aura lieu le dimanche 30 août à 14 h à la Maison du citoyen de Gatineau, après une réception à 13 h.

La Presse Canadienne