NOUVELLES
21/08/2015 13:30 EDT | Actualisé 21/08/2016 01:12 EDT

Côte-Nord: Unifor dit que la balle est plutôt dans le camp des forestières

MONTRÉAL — Dans le dossier de la crise forestière sur la Côte-Nord, la balle est dans le camp des industriels plutôt que dans celui du gouvernement, estime le directeur québécois du syndicat Unifor, Renaud Gagné.

Plus tôt cette semaine, les industriels de la forêt avaient soutenu qu'il appartenait au gouvernement d'en faire un peu plus pour les inciter à relancer leurs activités sur la Côte-Nord, où l'industrie vit une véritable crise. Selon eux, il restait encore du travail à faire et ce qui avait été mis sur la table n'était pas suffisant pour solutionner leurs problèmes.

Mais au cours d'une entrevue avec La Presse Canadienne, vendredi, dans le cadre d'une réunion du syndicat pancanadien Unifor à Montréal, M. Gagné a donné un autre son de cloche. Il affirme savoir que la proposition gouvernementale a bel et bien été déposée et que ce sont plutôt les industriels qui doivent y répondre. Et, selon le syndicaliste qui représente les travailleurs de la forêt, ce sont les industriels qui, à chaque rencontre, ajoutent de nouvelles demandes.

M. Gagné estime que les offres qui sont présentement sur la table devraient faire l'affaire et que le gouvernement du Québec travaille déjà fort pour régler ce dossier.

Le dirigeant du syndicat Unifor au Québec reproche aux industriels de la forêt d'user de leur rapport de force pour faire pression sur le gouvernement, sachant que des milliers d'emplois sont menacés et que la région a déjà été paralysée par des protestations.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne