POLITIQUE
19/08/2015 10:59 EDT | Actualisé 20/08/2015 04:26 EDT

Données piratées d'Ashley Madison : Eve Adams ne comprend pas comment son adresse courriel s'est retrouvée là

La députée sortante Eve Adams, dont l’adresse courriel s’est retrouvée sur la liste piratée d’Ashley Madison, nie catégoriquement avoir même visité le site de rencontres extraconjugales.

Son adresse courriel figure sur le site Pastebin, qui a filtré de prétendus employés de la colline parlementaire qui auraient utilisé les services d’Ashley Madison. Le dépôt massif de données inclut aussi plusieurs adresses inexistantes.

« Non, ce n’est pas moi. Pouvez-vous retirer mon nom de tout article qui concerne cela ? », a-t-elle répondu après en avoir été informée par le Huffington Post Canada.

« C’est complètement faux. »

Adams fait remarquer que son adresse courriel est largement partagée et publicisée, en plus d’être consultée par trois membres de son personnel.

« Je ne peux pas imaginer quelqu’un de mon équipe qui aurait fait ça, dit-elle. Pourquoi est-ce qu’un bénévole voudrait utiliser un compte général ? »

Après vérification, il y aurait 543 adresses courriels du gouvernement du Canada et 28 adresses du Parlement. L'analyse de l’organisme Crypto.Québec, citée dans plusieurs médias, n’avait pas tenu compte des nombreux doublons dans la compilation des données.

À noter aussi que certaines données remontent jusqu’à 2004 et que bon nombre de ces comptes peuvent être inactifs. Ashley Madison n'envoie pas de courriel de vérification, ce qui ne garantit par l'authenticité des personnes concernées.

Avid Life Media, propriétaire d’Ashley Madison, a été piraté par un groupe connu sous le nom d’Impact Team en juillet. Ceux-ci avaient exigé que l'entreprise ferme le site, sans quoi ils révèleraient les données.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Ces députés fédéraux qui ne se représentent pas en 2015 Voyez les images