DIVERTISSEMENT
20/08/2015 07:12 EDT | Actualisé 20/08/2015 07:15 EDT

Radio-Canada: première rentrée sous «l'ère Chaloult» (PHOTOS)

Radio-Canada

«J’ai souffert d’hyperactivité depuis janvier», a candidement lancé Dominique Chaloult, directrice générale de la télévision de Radio-Canada, avant de présenter aux journalistes la programmation d’automne de la chaîne, mercredi matin.

Celle qui a donné un vigoureux coup de pep à Télé-Québec entre 2012 et 2014 n’a en effet pas chômé depuis son entrée en poste à Radio-Canada, au début de l’année (elle y avait jadis été directrice du secteur des variétés, entre 2004 et 2008). Un grand total de 13 nouveautés viendra égayer la grille 2015-2016 de l’antenne publique, dont sept variétés, un magazine, trois fictions et deux rendez-vous jeunesse.

Bien sûr, plusieurs de ces projets avaient été initiés à l’époque où sa prédécesseure, Louise Lantagne, était encore à la direction, mais cette offre redynamisée porte véritablement l’empreinte distincte et audacieuse de Dominique Chaloult.

Galerie photo Quoi surveiller cet automne à la Télévision de Radio-Canada Voyez les images


Sur plusieurs plateformes

Signe que la société d’État a les deux pieds en 2015 : quelques-uns de ces titres se déclineront sur plusieurs plateformes, et non seulement sur Radio-Canada Télé, dans le but de rallier le plus vaste auditoire possible.

Par exemple, les nombreux amis de Marc Arcand (Marc Beaupré) se réjouiront d’apprendre qu’ils pourront consommer en rafale la deuxième saison de Série noire sur l’Extra de Tou.tv dès cet automne, avant sa mise en ondes au petit écran, en janvier.

Le nouveau show, dans lequel les jeunes de SNL Québec s’adonneront toujours à de savoureux sketchs humoristiques, amorcera son parcours sur l’Extra de Tou.tv, le 14 octobre. Il y demeurera accessible quelques semaines, puis Le nouveau show (LNS) sera repris à ARTV à l’hiver 2016, et à Radio-Canada au printemps. On devine déjà que le ton de LNS sera complètement fou, et des vedettes, comme Gilles Renaud et Simon-Olivier Fecteau, y feront des apparitions-surprises.

Le clan, un intriguant thriller en 12 épisodes, est une coproduction du Québec et du Nouveau-Brunswick. Dans un scénario de Joanne Arseneau et une réalisation de Jim Donovan, Sébastien Ricard interprète Yannick Moreau, un délateur qui a trahi sa famille et a refait sa vie sous une nouvelle identité, mais qui voit ses erreurs d’antan le rattraper lorsque son père et ses trois frères sont libérés de prison. Encore ici, Le clan connaîtra plusieurs vies ; les six premières heures seront diffusées à Radio-Canada le samedi, à 21h, du 31 octobre au 5 décembre, et les six dernières tiendront en premier lieu l’antenne d’ARTV au début mars, avant d’être rediffusées à Radio-Canada quelques semaines plus tard.

Autre partage «multi-chaîne», le magazine culturel d’opinions Esprit critique, mené par le tandem Marc Cassivi – Rebecca Makonnen, sera dévoilé en janvier. Chaque semaine, Esprit critique sera d’abord relayé à ARTV à heure de grande écoute, puis à Radio-Canada le dimanche après-midi. On jure qu’on se permettra de dire tout ce qu’on pense dans cette joute verbale, à laquelle prendra également part Fabien Cloutier.

«Chaque émission a sa stratégie», a laissé savoir Dominique Chaloult, en ce qui a trait au modèle multiplateforme. La direction de Radio-Canada travaille de concert avec les producteurs pour élaborer la meilleure formule pour maximiser le potentiel d’écoute de chaque émission, et orchestrer les délais de production en conséquence. Si, il y a à peine quelques mois, plusieurs artisans de notre télévision étaient réticents à l’idée de se plier au nouveau phénomène du «multiplateforme», aujourd’hui, tous en reconnaissent la nécessité.

«On doit s’adapter aux choix des téléspectateurs. Aujourd’hui, il n’y a plus grand-chose d’impossible», a fait valoir Louis Lalande, vice-président principal des services français de Radio-Canada. Pour ceux qui l’ignorent, l’Extra de Tou.tv est payant, sauf si vous êtes abonné à Rogers ou Telus.

Marina promet

Avec Marina Orsini, sa tribune aux mille et un sujets (du lundi au vendredi, de 9h30 à 11h, dès le 7 septembre) Radio-Canada détient peut-être enfin la recette pour ravir à TVA le public d’avant-midi abonné depuis des années à Deux filles le matin. Dans un raffiné décor où le blanc prédomine, la comédienne et animatrice adorée des Québécois placotera santé, famille, mode, beauté, décoration, rénovation et autres avec une armée de collaborateurs et un public d’une cinquantaine de personnes en studio. Le tout s’annonce très dynamique. Lisez dans quelques jours notre entrevue complète avec Marina Orsini.

Le nouveau jeu de Patrice L’Écuyer, Silence on joue! (du lundi au vendredi, 17h30, dès le 7 septembre) apportera également sa dose de bonne humeur. Dans cette adaptation du classique Hollywood Game Night, des équipes formées de deux personnalités et d’un concurrent s’affronteront dans une kyrielle de jeux amusants, des plus traditionnels aux plus loufoques.

On a parlé à quelques reprises des Dieux de la danse de Jean-Philippe Wauthier (jeudi, 20h, dès le 10 septembre), mais on n’avait pas encore spécifié quel sera le prix remporté par le participant vainqueur à la fin de la saison. Le chanceux repartira avec une statue de dieu grec haute de 20 pieds! Wauthier a défini son concept comme un mélange de So you think you can dance, Dancing with the stars et Le match des étoiles. Jonas et Joannie Rochette feront notamment équipe, tout comme France Castel et Marc Hervieux, dans cette compétition de danse en duo. Serge Denoncourt, Chantal Lamarre et Nico Archambault seront juges, mais les candidats auront le choix d’entendre ou pas les commentaires de Denoncourt, qui sera le plus «sévère» du panel. S’ils acceptent de recevoir son verdict, ils récolteront des points supplémentaires.

Vendredis ludiques

Le vendredi, on a concocté une soirée ludique avec Un chef à l’oreille (19h, dès le 11 septembre) et Stéréo Pop (20h, dès le 11 septembre). Dans Un chef à l’oreille, qu’anime Ricardo Larrivée, deux cuisiniers novices – très, très inexpérimentés, selon les images présentées mercredi – se mesureront dans la confection d’un menu trois services. Des chefs renommés, comme Martin Juneau ou Jonathan Garnier, leur souffleront des instructions dans une oreillette, et Jean Soulard jugera leur performance. Ce concept de Ricardo avait d’abord été créé pour Jamie Oliver, qui ne l’a finalement pas exploité. La version anglophone d’Un chef à l’oreille sera lancée sur Food Network Canada en format de 30 minutes, aussi cet automne.

Puis, à Stéréo Pop, Pierre Lapointe et Claudine Prévost accueilleront des artistes de la chanson, quatre par semaine, qui offriront des prestations originales et se soumettront à des questionnaires éclatés, pour jaser de musique au sens le plus large qui soit.

Ce n’est qu’après les Fêtes qu’on découvrira Virtuose, le plateau de Gregory Charles où de jeunes musiciens de moins de 18 ans nous épateront avec leurs exploits, sous l’œil bienveillant du juge Marc Hervieux.

Deux grandes fictions, Les pays d’en haut et Ruptures, seront très attendues lorsqu’on aura terminé de digérer la dinde du Jour de l’an. On a encore martelé, mercredi, que Les pays d’en haut ne ressemblera pas du tout au téléroman du même titre. Un montage de scènes est déjà disponible sur le web et prouve qu’effectivement, la version de l’auteur Gilles Desjardins et du réalisateur Sylvain Archambault de la légendaire histoire de Claude-Henri Grignon n’a pas grand-chose en commun avec ce qu’on a connu jusqu’ici, mis à part la galerie de personnages.

La série britannique Outlander – Le chardon et le tartan, et la deuxième saison de Monsieur Selfridge sont, elles aussi, prévues pour janvier.

Les enfants ne sont pas en reste. Dans Code Max (samedi, 9h, dès le 12 septembre), les pré-adolescents entreront littéralement dans un jeu vidéo, où ils seront des agents de mission chargés de sauver le monde, rien de moins! Le magicien Daniel Coutu anime, et le comédien Lucien Bergeron prête ses traits à Max, l’icône de cet univers fantastique. L’idée de Code Max est de Charles Lafortune. Les Salmigondis (du lundi au vendredi, 7h30, dès le 7 septembre), eux, sont des jouets qui se sont animés et vivent désormais dans leur petit monde fantaisiste. Danny Gilmore, Ève Landry, Jeff Boudreault et Marilyn Castonguay, entre autres, sont les têtes d’affiche de ce coloré conte pour bouts de choux.

Les valeurs sûres

Qui êtes-vous sera de retour pour une troisième saison (lundi, 21h, dès le 30 novembre). Cette fois, Guylaine Tremblay, Anne Dorval, Kim Thuy et Marc Hervieux partiront sur la trace de leurs origines. André Robitaille et ses chroniqueurs d’Entrée principale (lundi au vendredi, 16h, dès le 7 septembre) auront désormais 90 minutes pour bavarder, tous les jours de la semaine. ICI Laflaque (dimanche, 19h30, dès e 27 septembre) accueillera de nouveaux personnages : Xavier Dolan, Luc Ferrandez, Martin Coiteux, Jean-Luc Mongrain, Anne-France Goldwater, Barack Obama, Mathieu Bock-Côté, Lise Thériault, Joseph Facal, Dan Bigras et Gary Bettman auront tous l’honneur d’être immortalisés en marionnettes. Claude Meunier et son Ti-Mé Show renoueront en janvier.

À Nouvelle adresse (lundi, 21h, dès le 7 septembre), les proches de Nathalie apprivoiseront l’absence de cette dernière. Reverra-t-on Macha Grenon dans la série? Oui. Sous quelle forme (photos, flashbacks, etc)? Mystère.

La dernière année de 30 vies (lundi au jeudi, 19h, dès le 7 septembre) sera celle du professeur Jean-François Mailloux (Denis Bouchard), sur le point de prendre sa retraite. Fabienne Larouche est déjà en pourparlers avec Radio-Canada pour fignoler une autre quotidienne éventuellement. À titre d’auteure ou de productrice, ou les deux? Autre mystère.

Chez Les Parent (lundi, 19h30, dès le 7 septembre), on effectuera un saut dans le passé, alors que Louis-Paul (Daniel Brière) et Natalie (Anne Dorval) se remémoreront les meilleurs souvenirs de la petite enfance de leurs trois garçons. 2015-2016 marquera le dernier tour de piste des Parent.

Les pêcheurs et La théorie du KO formeront toujours un combo le mercredi (21h et 21h30, dès le 9 septembre). Unité 9 (mardi, 20h, dès le 15 septembre) commencera sur les chapeaux de roues, avec le décès d’un personnage et deux nouvelles recrues, incarnées par Élise Guilbault et Marie-Chantal Perron.

Finalement, avis aux nostalgiques : on rediffusera le téléroman Virginie, toute première entreprise en solo de Fabienne Larouche comme auteure, à coups de deux épisodes, du lundi au vendredi, à 15h et 15h30. Juste avant, on repassera quelques-unes des meilleures éditions de Pour le plaisir (12h30), de même que la série La petite patrie (14h).

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter