NOUVELLES
20/08/2015 09:57 EDT | Actualisé 20/08/2016 01:12 EDT

Merkel appelle le Brésil à améliorer les conditions d'investissement

La chancelière allemande, Angela Merkel, a appelé le Brésil à améliorer ses conditions d'investissement pour les entreprises allemandes, jeudi à Brasilia, annonçant aussi une déclaration commune sur le changement climatique.

"Nous avons besoin de conditions d'investissement fiables", a déclaré Mme Merkel. "Cela joue toujours un rôle dans les discussions avec la présidente" brésilienne, Dilma Rousseff, a-t-elle précisé.

La chancelière a également annoncé une déclaration commune sur le changement climatique, promettant "d'atteindre des résultats ambitieux".

Les deux pays vont tenir jeudi des réunions intergouvernementales afin de passer en revue les relations économiques bilatérales ainsi que le climat et la protection de l'environnement.

"Les entreprises allemandes veulent et sont prêtes à investir encore plus au Brésil", a ajouté la chancelière, soulignant que le Brésil était le principal partenaire de l'Allemagne en Amérique latine.

"Un tiers du commerce avec l'Amérique latine a lieu entre l'Allemagne et le Brésil", a-t-elle rappelé.

Quelque 1.300 entreprises allemandes sont présentes dans la septième économie du monde, telles que le constructeur automobile Volkswagen, l'entreprise chimique BASF, le géant pharmaceutique Bayer ou le groupe sidérurgique Thyssen-Krupp. Les entreprises allemandes au Brésil emploient 250.000 personnes et génèrent autour de 12% du PIB.

Un autre domaine dans lequel l'Allemagne souhaite des relations plus étroites est celui de la santé. "Il s'agit de questions d'autorisations pour les médicaments et les appareils techniques. Les échanges peuvent être intensifiés", a déclaré Mme Merkel.

En matière d'environnement, elle a indiqué que le Brésil jouait un rôle important pour la protection du climat mondial et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

"Le Brésil est bien sûr un grand propriétaire d'espaces forestiers. Et nous sommes très satisfaits qu'il y ait des développements très ambitieux concernant l'arrêt et la réduction de la déforestation. C'est aussi la clé de l'ensemble des objectifs en matière de climat du Brésil. Mais c'est aussi la clé pour le maintien de la biodiversité dans le monde, car le Brésil est le pays le plus riche au monde en matière de biodiversité. Et ce qui est détruit ici n'est pas remplaçable", a dit la chancelière.

Parmi les autres sujets de coopération entre l'Allemagne et le Brésil figurent l'éducation, l'innovation et la science. Mme Merkel a salué le fait que le gouvernement brésilien semble maintenant désireux de conclure un accord de libre-échange entre l'UE et le bloc économique du Mercosur.

Le Brésil montre une "nouvelle ouverture" pour accélérer les pourparlers, selon elle.

jdo-bur/cdo/ka/gkg