NOUVELLES
20/08/2015 04:04 EDT | Actualisé 20/08/2016 01:12 EDT

GP de Belgique - Le Grand Prix 2014 en bref

Grand Prix de Belgique, 12e manche (sur 19) du Championnat du monde de Formule 1, couru dimanche sur le circuit de Spa-Francorchamps, en bref:

Distance: 44 tours de 7,004 km soit 308,052 km

Temps: ensoleillé vendredi, pluvieux samedi, nuageux dimanche

Meilleur temps absolu des qualifications: Nico Rosberg (GER/Mercedes) 2:05.591 en Q3 (moyenne: 200,766 km/h)

Pole position: idem

Grille de départ:

1re ligne: Nico Rosberg (GER/Mercedes) - Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)

2e ligne: Sebastian Vettel (GER/Red Bull) - Fernando Alonso (ESP/Ferrari)

3e ligne: Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull) - Valtteri Bottas (FIN/Williams)

Podium:

1. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-Renault), les 44 tours, soit 308,052 km, en 1 h 24:36.556 (moyenne: 218,453 km/h)

2. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 3.383

3. Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) à 28.032

Meilleur tour en course:

Nico Rosberg (GER/Mercedes), 1:50.511 au 36e tour (moyenne: 228,161 km/h)

Leaders: Hamilton au 1er tour, Rosberg du 2e au 7e tour, Ricciardo du 8e au 11e tour, Bottas au 12e tour, Ricciardo du 13e tour à l'arrivée

Championnats du monde:

Pilotes:

1. Rosberg (GER) 220 pts; 2. Hamilton (GBR) 191; 3. Ricciardo (AUS) 156; 4. Alonso (ESP) 121; 5. Bottas (FIN), 110; 6. Vettel (GER) 98; 7. Nico Hülkenberg (GER) 70; 8. Jenson Button (GBR) 68; etc.

Constructeurs:

1. Mercedes-AMG 411 pts; 2. Red Bull 254; 3. Ferrari 160; 4. Williams 150; 5. McLaren 105; 6. Force India 103; 7. Toro Rosso 19; 8. Lotus 8; 9. Marussia 2.

La course: deuxième victoire d'affilée, et troisième de la saison pour Ricciardo, parti depuis la troisième ligne avec une stratégie à deux arrêts, au lieu de trois pour la plupart de ses rivaux. Le spectacle a été assuré par les pilotes Mercedes, mais pas comme d'habitude: Rosberg, parti en pole position, a touché Hamilton, mieux parti que lui, en première ligne, et en tête au premier virage, ce qui a abîmé le museau de sa monoplace tout en crevant le pneu arrière gauche de celle de son coéquipier. Quand les deux sont rentrés prématurément au stand Mercedes, Ricciardo, qui avait déjà dépassé Alonso et Vettel à la régulière, est passé en tête, puis il a contrôlé jusqu'au bout en ménageant ses pneus et en surveillant ses temps au tour. Rosberg, avec des pneus frais, est revenu très vite en fin de course mais s'est contenté de cette 2e place qui lui permet de faire passer de 11 à 29 points son avance sur Hamilton qui, après être tombé dans les profondeurs du classement suite à sa crevaison, a abandonné à quelques tours de la fin, sa voiture ne lui inspirant plus confiance. C'est aussi la 50e victoire de Red Bull en F1, complétée par une belle 5e place de Vettel qui a fait trois arrêts et a pu doubler, dans les deux derniers tours, Alonso et les deux McLaren. Magnussen a ensuite été pénalisé de 20 secondes pour avoir gêné Alonso à ce moment-là de la course, rétrogradant ainsi de la 6e à la 12e place.

dlo/mam