NOUVELLES
20/08/2015 11:38 EDT | Actualisé 20/08/2016 01:12 EDT

Equateur : le volcan Cotopaxi crache encore des cendres

Le volcan Cotopaxi, entré en éruption vendredi dernier après 138 ans de demi-sommeil, a recommencé jeudi à expulser des cendres pouvant "retomber sur les villages voisins" selon les autorités, qui ont appelé la population au calme.

L'émission de cendres pouvait se voir jeudi matin de divers endroits de Quito, la capitale de 2,3 millions d'habitants qui se trouve à seulement 45 kilomètres du volcan.

"On visualise une émission de cendres" sur le flanc occidental du Cotopaxi, a indiqué le ministère coordinateur de la sécurité, seule source autorisée officiellement à informer sur l'éruption, les médias étant sous le coup d'une censure préventive.

Ces cendres volcaniques "pourraient retomber sur les villages voisins", a-t-il précisé, appelant la population à garder son calme.

Le gouvernement a maintenu l'alerte jaune, niveau intermédiaire de risque.

Culminant à 5.897 mètres, le Cotopaxi est entré en éruption vendredi avec plusieurs explosions et l'émission de quantités importantes de cendres, qui ont entraîné l'évacuation de 505 personnes durant le week-end.

Le président équatorien Rafael Correa a décrété l'état d'exception pour une durée de 60 jours, qui inclut une censure préalable de toute information concernant l'éruption, afin selon lui d'éviter la propagation de rumeurs, mesure qui a été fortement critiquée comme une attaque à la liberté de la presse.

Le Cotopaxi, qui n'avait pas connu de véritable éruption depuis 1877 même s'il restait actif, est considéré par les scientifiques comme l'un des volcans les plus dangereux au monde en raison de la grande quantité de neige présente à son sommet et de l'importante population vivant à proximité.

Selon les estimations des autorités, jusqu'à 325.000 personnes pourraient être affectées par des avalanches potentiellement dérivées de cette éruption.

vel/jh/ka/lor