NOUVELLES
20/08/2015 08:25 EDT | Actualisé 20/08/2016 01:12 EDT

Des camions iraniens attaqués en Turquie: l'Iran exprime son "inquiétude"

L'Iran a exprimé son "inquiétude" après une série d'attaques en Turquie contre des camions et autobus iraniens auprès de l'ambassadeur de ce pays, ont rapporté jeudi les médias iraniens.

Un haut diplomate iranien a "exprimé l'inquiétude de la République islamique d'Iran après la poursuite des attaques contre des ressortissants iraniens en territoire turc et a demandé au gouvernement de ce pays d'assurer la sécurité des véhicules et des ressortissants iraniens".

Invité mercredi au ministère des Affaires étrangères, l'ambassadeur turc, Riza Hakan Tekin, a dit pour sa part que son gouvernement était aussi inquiet de cette situation et qu'il la suivait avec sérieux, selon les mêmes sources.

Depuis fin juillet, neuf camions et un autobus iraniens ont été la cible d'attaques ou ont été incendiés en Turquie, selon les médias iraniens. Le chauffeur de l'autobus a été tué lors d'une de ces attaques.

Téhéran a demandé à ses ressortissants d'éviter les voyages non nécessaires et de ne pas se rendre en Turquie de nuit par voie terrestre. Des responsables iraniens ont également conseillé aux voyageurs qui en avaient la possibilité de passer de préférence par l'Azerbaïdjan voisin pour se rendre en Turquie.

La plupart des véhicules iraniens ont été attaqués dans l'est de la Turquie après avoir passé le poste-frontière de Bazargan, dans le nord-ouest de l'Iran, dans une zone où sont actifs les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Les attaques se sont multipliées depuis la rupture fin juillet d'une trêve de plus de deux ans entre Ankara et le PKK.

Plus de 71.000 camions ont transité via le poste-frontière, le seul avec la Turquie, au cours des trois premiers mois de l'année iranienne, qui a commencé le 20 mars.

sgh/vl