DIVERTISSEMENT
20/08/2015 02:57 EDT | Actualisé 20/08/2015 03:00 EDT

Cinéma: Quoi voir cette semaine? (VIDÉOS/PHOTOS)

Tara Moore via Getty Images
boy with 3d glasses and popcorn looking amazed

Sortie au cinéma prévue? Découvrez les films à l'affiche cette semaine!

Le Huffington Post Québec et Mediafilm.ca vous présentent les films qui prennent l'affiche cette semaine au Québec:

Galerie photo Films de la semaine - 21 août 2015 Voyez les images

BANG BANG BABY

Canada. 2014. 90 min.

Comédie musicale de Jeffrey St. Jules avec Jane Levy, Justin Chatwin, Peter Stormare, David Reale.

Les années 1960. S'ennuyant ferme dans sa petite ville où il ne se passe jamais rien, Stepphy expédie à un concours l'enregistrement de son interprétation d'une chanson à la mode. Lorsque la missive l'informant qu'elle est retenue parmi les candidates lui parvient, la jeune femme se dépêche d'annoncer la bonne nouvelle à son père. Toutefois, ce dernier, ivrogne et plein de ressentiment depuis qu'il a sacrifié ses ambitions musicales pour sa famille, brûle la lettre d'admission, pulvérisant ainsi les rêves de gloire de sa fille. Mais l'espoir de Stepphy renaît lorsque son idole, un crooner bellâtre, arrive dans le patelin. La joie de Stepphy de côtoyer le chanteur est toutefois assombrie quand certains de ses concitoyens sont victimes d'étranges mutations, après avoir été exposés à la fumée pourpre qui s'échappe de l'usine de produits chimiques appartenant à l'un de ses prétendants.

Bien que parfois confus et un peu superficiel, ce voyage dans le temps déjanté possède le charme et la vélocité d'un ovni cinématographique. La réalisation inventive et les numéros de chants, modestes mais bien exécutés, mettent en valeur les talents de l'envoûtante Jane Levy et du suave Justin Chatwin.

CE WEEK-END LÀ

Grande-Bretagne. 2014. 95 min.

Comédie de Andy Hamilton,Guy Jenkin avec David Tennant, Rosamund Pike, Emilia Jones, Bobby Smalldridge, Harriet Turnbull, Billy Connolly, Ben Miller, Amelia Bullmore, Lewis Davie, Celia Imrie.

Convié au soixante-quinzième anniversaire de son père Gordie en Écosse, Doug prend la route avec son épouse anglaise Abi et leurs trois enfants: Lottie, Mickey et Jess. En instance de divorce, Doug et Abi font promettre à leur progéniture de n'en rien dire au patriarche, qui souffre d'un cancer. Du coup, la sérieuse Lottie note dans son petit carnet la liste des mensonges qu'elle devra proférer, au grand dam de sa mère. Dès l'arrivée de la petite famille en Écosse, Doug a maille à partir avec son frère aîné, nouveau riche et organisateur contrôlant, aveugle aux symptômes de dépression de son épouse. Pour sa part, Gordie, hippie anticonformiste, semble bien plus intéressé à passer du temps avec ses petits-enfants que de participer à cette célébration en son honneur, où sont attendus deux cent invités.

Adaptée de la série "Outnumbered", créée par les coréalisateurs à la BBC en 2007, cette tragicomédie familiale aborde des thèmes graves avec une légèreté insolite. Mais si l'intrigue ne manque pas de ressorts, elle se dénoue sur une note un peu trop simpliste. Toute la distribution est épatante, tant du côté des adultes que des enfants.

FORT TILDEN

États-Unis. 2014. 98 min.

Comédie de Sarah-Violet Bliss,Charles Rogers avec Clare McNulty, Bridey Elliott, Neil Casey, Alysia Reiner, Reggie Watts.

Les difficultés rencontrées par deux amies de Brooklyn pour se rendre à une plage, où les attendent deux beaux garçons.

HOW TO MAKE LOVE LIKE AN ENGLISHMAN

États-Unis. 2014. 99 min.

Comédie sentimentale de Tom Vaughan avec Pierce Brosnan, Salma Hayek, Jessica Alba, Malcolm McDowell, Duncan Joiner, Ben McKenzie.

Accoudé au bar d'un hôtel, Richard, charismatique professeur de littérature anglaise à Cambridge, entame un flirt avec Olivia, une ravissante étrangère. Dans les minutes qui suivent, Kate, l'étudiante américaine que Richard fréquente depuis quelques temps, surgit et tombe dans les bras d'Olivia, qui se révèle être sa soeur aînée. Les présentations faites, le trio s'attable. C'est alors que Kate leur apprend qu'elle est enceinte. Le choc encaissé, le professeur, après bien des hésitations, accepte de suivre son amante en Californie, où elle s'est trouvée un emploi. Mais peu de temps après la naissance de leur fils, Richard, toujours en quête d'un poste dans une université prestigieuse, se fait sèchement larguer par Kate. Alors que le couple continue de cohabiter, Olivia, également en peine d'amour, emménage quelques jours avec eux...

Dans son exploration des rapports entre paternité et romantisme, ce film atteint une certaine profondeur. Hélas, l'ensemble est desservi par un scénario prévisible, regorgeant de clichés, et une réalisation sans relief. Les scènes d'affrontements entre un Pierce Brosnan attachant et un Malcolm McDowell corrosif font mouche, mais d'autres sonnent faux.

HYPER AGENT AMÉRICAIN

États-Unis. 2015. 96 min.

Comédie de Nima Nourizadeh avec Jesse Eisenberg, Kristen Stewart, Topher Grace, Connie Britton, John Leguizamo, Bill Pullman.

Commis de soir dans le magasin général d'une petite ville de Virginie, poteux devant l'éternel et amoureux fou de sa petite amie Phoebe, Mike Howell ignore qu'il est le prototype désactivé d'une manufacture d'hyper-agents meurtriers commanditée par la CIA. Au moment où l'agence, qui vient de le repérer, s'apprête à l'éliminer, Mike croise in extremis Victoria Lesseter, qui l'avait autrefois programmé. Aussitôt, le jeune homme phobique se découvre des facultés mentales et physiques exceptionnelles, qui lui permettent d'anéantir l'armée de tueurs envoyée par la CIA. Grâce à Phoebe, Mike parvient à traverser une nuit fertile en surprises, en trahisons et en cadavres.

Cette débauche jubilatoire dans l'esprit d'INTO THE NIGHT rappelle par son thème un amalgame de TOTAL RECALL et A HISTORY OF VIOLENCE. L'ensemble imparfait, un peu formaté dans sa deuxième partie, vaut surtout pour son humour irrévérencieux et pince-sans-rire, ainsi que pour le charme irrésistible de ses deux vedettes.

LE JOURNAL D'UN VIEIL HOMME

Canada. 2015. 82 min.

Drame psychologique de Bernard Émond avec Paul Savoie, Marie-Ève Pelletier, Marie-Thérèse Fortin, Patrick Drolet, Ariane Legault, Daniel Parent.

Apprenant que ses jours sont comptés, un médecin montréalais n'en souffle mot à personne. Plutôt, il se met en devoir d'employer ses derniers instants à faire le point, par écrit, sur sa vie, questionnant chemin faisant l'impact que celle-ci a eue sur les autres. Marié à une femme qu'il n'aime plus, étranger à sa fille en crise d'adolescence, il recherche davantage la compagnie de sa fille adoptive, dont il a autrefois aimé passionnément la défunte mère. Or, la jeune femme, comédienne ratée, souffre d'un mal de vivre terrible, qu'il tente d'apaiser, sans grande conviction, lui-même ayant épuisé ses dernières ressources d'optimisme. Les saisons passent, rapprochant le vieil homme de l'issue inéluctable.

Les thèmes chers au réalisateur de LA NEUVAINE (la transmission, la perte de sens, les valeurs en déroute, etc.) sont à nouveau au coeur de ce qui apparaît comme son film le plus crispé et la plus misanthrope à ce jour, avec ses écarts de jeu gênants, ses dialogues surécrits et son traitement statique.

MELODY

France. 2014. 95 min.

Drame de Bernard Bellefroid avec Lucie Debay, Rachael Blake, Don Gallagher, Laeticia Yalon, Laure Roldan, Jules Werner, Michelangelo Marchese.

Prête à tout pour réaliser son rêve d'ouvrir son propre salon, Melody, jeune coiffeuse sans domicile fixe, se fait engager, sous de fausses représentations, comme mère porteuse par Emily, riche Anglaise dans la quarantaine. Après l'insémination artificielle en Ukraine - la procédure étant interdite en France pour les femmes sans conjoint - Melody, qui s'était engagée à ne plus revoir Emily avant la fin de la grossesse, use de chantage pour que cette dernière l'héberge dans sa vaste maison au bord de la mer. Commence alors une cohabitation tantôt orageuse, tantôt harmonieuse, entre les deux femmes aux vies marquées par différents drames.

À partir d'une problématique sociale brûlante d'actualité, Bernard Bellefroid (LA RÉGATE) brosse deux beaux et contrastés portraits de femmes, dont les affrontements cependant virent trop souvent au psychodrame. La mise en scène est attentive et expressive, parfois proche de celle des frères Dardenne (ROSETTA, LE FILS), et les deux actrices sont fort émouvantes.

SINISTRE 2

États-Unis. 2015.

Drame d'horreur de Ciaran Foy avec Shanynn Sossamon, Caden M. Fritz, Lucas Jade Zumann, James Ransone, Tate Ellington, Nicholas King.

La jeune mère de deux jumeaux emménage dans une maison au passé sinistre.

SUGAR COATED

Canada. 2015. 90 min.

Documentaire de Michèle Hozer.

Ingrédient incontournable des aliments transformés depuis 40 ans, le sucre constitue la principale cause d'obésité et de diabète de type 2 à travers le monde. Mais à l'instar de l'industrie du tabac, le lobby du sucre persiste à nier ses effets néfastes sur la santé.

Bien que pertinent et vivant, ce plaidoyer contre l'industrie du sucre n'ajoute pas grand chose à celui formulé dans FED UP. De fait, la Canadienne Michèle Hozer (GENIUS WITHIN: THE INNER LIFE OF GLENN GOULD) met en scène nombre d'intervenants du film de Stephanie Schoechtig, dont elle reprend également certains effets visuels et extraits d'archives.

TANGERINE

États-Unis. 2015. 88 min.

Comédie dramatique de Sean Baker avec Kitana Kiki Rodriguez, Mya Taylor, Karren Karagulian, Mickey O'Hagan, James Ransone.

Après 28 jours passés en prison, Sin-Dee retrouve la veille de Noël sa meilleure amie Alexandra, prostituée transsexuelle comme elle. Comme à leur habitude, elles papotent au Donut Time, un petit "diner" de Los Angeles. Par mégarde, Alexandra apprend à Sin-Dee que Chester, son petit ami proxénète, l'a trompée durant son incarcération. Folle de rage, la prostituée se met en tête de retrouver la femme responsable, une certaine Dinah, ainsi que Chester. Commence alors pour elle une folle équipée à travers les rues de Los Angeles, pendant qu'Alexandra tente de se préparer pour le spectacle de chant qu'elle doit donner le soir même. De son côté, Ramzik, un chauffeur de taxi arménien marié, père de famille et client régulier des deux femmes, apprend que Sin-Dee est de retour. Il fait alors tout ce qu'il peut pour croiser son chemin.

Propulsé par des dialogues vifs et colorés, ce conte de Noël trash saisit par son énergie. À la fois ultra-stylisé et quasi-documentaire, le traitement flirte parfois avec l'hystérie, mais épate par sa composition de plans et sa direction photo sensuelle. Soulignons enfin les performances spontanées des non-professionnelles Kitana Kiki Rodriguez et Mya Taylor.

TUEUR À GAGES - AGENT 47

États-Unis. 2015. 96 min.

Thriller de Aleksander Bach avec Rupert Friend, Hannah Ware, Zachary Quinto, Thomas Kretschmann, Ciaran Hinds, Emilio Rivera.

L'Agent 47 est le quarante-septième cobaye d'un programme expérimental imaginé par le Dr. Peter Litvenko, visant à créer génétiquement la parfaite machine à tuer. Quand une multinationale veut redémarrer ce programme dans le but de créer une armée de clones aux pouvoirs dépassant les siens, l'Agent 47 part en guerre contre l'organisation. Il se met alors à la recherche de la fille du docteur, Katia Van Dees, une mystérieuse jeune femme avec laquelle il semble entretenir une sorte de lien télépathique. Pour la retrouver, il doit toutefois déjouer le redoutable John Smith, un tueur à gages plein de ressources, qui le traque de Berlin à Singapour.

Malgré des acteurs de talent et des scènes d'action bien filmées, cette adaptation d'un jeu vidéo, à mi-chemin entre TERMINATOR et MATRIX, ne parvient pas à transcender ses origines génériques. D'où l'impression d'un film à l'image de son protagoniste: un clone qui se veut singulier, mais reste malgré tout un pur produit de série.