NOUVELLES
20/08/2015 17:57 EDT | Actualisé 20/08/2016 01:12 EDT

Caracas ferme un poste frontalier entre le Venezuela et la Colombie

CARACAS, Venezuela — Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a ordonné la fermeture temporaire d'un poste frontalier important entre son pays et la Colombie et il a promis d'augmenter la présence militaire dans cette région à la suite d'une attaque menée contre trois soldats qui étaient à la recherche de contrebandiers.

Dans un discours télévisé diffusé jeudi, M. Maduro a affirmé qu'il enverrait un maximum de troupes dans la zone après que deux motocyclistes eurent ouvert le feu sur deux lieutenants et un capitaine.

Le président avait annoncé mercredi que le poste frontalier, situé dans l'État de Tachira, serait fermé pour une durée de 72 heures et qu'il mettrait sur pied une opération spéciale afin de mieux protéger les Vénézuéliens vivant près de la frontière qui s'étend sur 2200 kilomètres de long.

La violence est monnaie courante dans cette région en raison du conflit armé colombien, ainsi que de la présence de trafiquants de drogue et de contrebandiers.

Nicolas Maduro a déclaré que la patience du Venezuela envers les groupes armés, les spéculateurs et les contrebandiers avait atteint ses limites. Il faisait référence, dans les deux derniers cas, aux gens qui achètent des produits de première nécessité subventionnés par le gouvernement vénézuélien pour les revendre à prix fort de l'autre côté de la frontière.

Il s'est également plaint de l'arrivée en sol vénézuélien de plus de 120 000 migrants colombiens, prévenant qu'il réclamerait l'aide de la communauté internationale afin de gérer la situation.

Plus tôt cette année, le gouvernement Maduro avait décidé de fermer le poste frontalier de Tachira la nuit, de déployer plus de soldats et de renforcer les peines d'emprisonnement afin de lutter contre la contrebande. Il a également mis en place un système permettant de restreindre le nombre d'articles achetés par une même personne grâce à des lecteurs d'empreintes digitales.

Joshua Goodman, The Associated Press