NOUVELLES
20/08/2015 13:51 EDT | Actualisé 20/08/2016 01:12 EDT

Argentine: 42 personnes interrogées après les incidents de Boca-River

Quarante-deux personnes, dont onze policiers, des employés et supporters de Boca Juniors seront interrogées pour les incidents survenus lors du match contre River Plate en huitièmes de finale de la Copa Libertadores en mai.

Le 14 mai à La Bombonera, le stade de Boca à Buenos Aires, les supporters du club avaient aspergé d'une substance toxique les joueurs de River, le grand club rival de la ville et du pays, qui revenaient sur le terrain pour disputer la seconde période.

Cette agression a mis fin au "superclasico", le match ayant été suspendu, et Boca a été disqualifié de la compétition, finalement remportée par son grand rival contre les Mexicains de Monterrey en finale.

Boca Juniors a dû payer une amende de 200.000 dollars, et disputer deux rencontres à huis clos à La Bombonera. Le club a expulsé sept supporters impliqués dans l'agression, à laquelle s'ajoutait le survol de la pelouse par un drone transportant une sorte de fantôme avec la lettre B, référence moqueuse à la relégation de River Plate en 2012.

Parmi les personnes citées figurent 11 policiers fédéraux, des supporters membres de groupes radicaux, des employés, du personnel de sécurité, le chargé du système de vidéosurveillance interne et le représentant juridique du club.

ls/pb/ol/pyv