NOUVELLES
20/08/2015 15:07 EDT | Actualisé 20/08/2016 01:12 EDT

Après des mois de descente, l'action de Bombardier remonte à Toronto

MONTRÉAL — Après un plongeon vertigineux depuis le début de l'année, le titre de Bombardier (TSX:BBD.B) a repris du poil de la bête, jeudi, dans la foulée de données positives divulguées par l'entreprise sur les essais en vol de son nouvel avion commercial CSeries.

À un certain moment, à la Bourse de Toronto, l'action s'était appréciée de neuf pour cent. Vers 15h00, elle transigeait à 1,27 $, en hausse de huit cents, ou 7,14 pour cent.

Bombardier a indiqué que son appareil CS100 avait complété plus de 2250 heures d'essais en vol, soit plus de 80 pour cent du nombre requis afin d'obtenir la certification de Transports Canada.

L'avionneur québécois a également indiqué que l'appareil répondait aux attentes en ce qui a trait au bruit.

«La CSeries continue d'impressionner et est en bonne voie d'obtenir l'homologation plus tard cette année et nous travaillons toujours avec notre client de lancement Swiss pour l'entrée en service à la première moitié de 2016», a souligné le président de Bombardier Avions commerciaux, Fred Cromer.

L'avionneur avait déjà indiqué, plus tôt cet été, qu'il estimait à 6112 kilomètres l'autonomie de son nouvel avion commercial, ce qui dépassait de 648 kilomètres les prévisions initiales.

L'appareil génère également des économies de carburant de 20 pour cent comparativement aux autres avions actuellement en production et 10 pour cent par rapport à ceux remotorisés.

Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, a qualifié la nouvelle de «positive», affirmant qu'elle devrait mettre fin aux spéculations entourant un autre retard dans les livraisons des premiers CSeries.

«Ces bonnes données, combinées avec des progrès en ce qui a trait au développement, devraient aider la direction du point de vue marketing en plus d'atténuer le sentiment négatif à l'endroit de l'action», a écrit l'analyste dans une note.

La CSeries devrait par ailleurs se poser pour la première fois à Toronto le mois prochain, a fait savoir la compagnie.

Actuellement, Bombardier a reçu 243 commandes fermes pour ses CS100 et CS300 ainsi que 360 autres engagements. L'avionneur désire avoir obtenu 300 engagements fermes d'ici les premières livraisons.

Julien Arsenault, La Presse Canadienne