POLITIQUE
18/08/2015 01:54 EDT | Actualisé 18/08/2016 05:12 EDT

Projets d'oléoduc: Thomas Mulcair offre la même réponse en Colombie-Britannique

GENYA SAVILOV via Getty Images
A picture taken on on April 22, 2015 shows valves of gas installation at a gas-pumping station on the gas pipeline in the small town Boyarka on April 22, 2015 in the Kiev region. The oil and gas market of Ukraine has about 500 companies and enterprises of different ownership. AFP PHOTO / GENYA SAVILOV (Photo credit should read GENYA SAVILOV/AFP/Getty Images)

NANAIMO, C.-B. — On ne peut pas plus approuver le controversé projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain que le tout aussi controversé projet d'oléoduc Énergie Est, a soutenu mardi Thomas Mulcair.

De passage en Colombie-Britannique pour dévoiler son plan de protection contre les feux de forêt et les inondations, le chef néo-démocrate a offert une réponse similaire à celle qu'il propose aux Québécois à ce chapitre.

Il l'a fait lorsqu'il a été invité à préciser sa position sur le projet de prolongement de l'oléoduc Trans Mountain, de Kinder Morgan, qui passerait dans un tunnel de la montagne Burnaby et transporterait du pétrole de l'Alberta vers les côtes britanno-colombiennes.

Selon M. Mulcair, le rôle d'un gouvernement n'est pas de se faire le «promoteur» de tels projets énergétiques, mais bien de mettre en place un rigoureux processus d'évaluation environnementale avant de les approuver ou de les rejeter.

Et le système qui est actuellement en place est «déficient» et n'a pas la crédibilité requise pour que les Canadiens lui fassent confiance, a affirmé celui qui est accusé par ses adversaires politiques, le Bloc québécois en tête, de tenir un «double discours» sur les oléoducs.

Thomas Mulcair a profité de son escale en Colombie-Britannique, actuellement aux prises avec des incendies de forêt, pour présenter un plan en trois points afin d'aider les provinces et les territoires à protéger leurs citoyens contre les incendies de forêt et les inondations.

Le NPD compte «rétablir le financement du Programme conjoint de protection civile et des programmes de formation anciennement offerts par le Collège de la protection civile du Canada qui ont été éliminés par Stephen Harper», est-il spécifié dans un communiqué du parti.

La formation souhaite également collaborer avec les provinces afin de renforcer le programme des Accords d'aide financière en cas de catastrophe.

Galerie photo Comprendre les projets de pipelines Voyez les images