NOUVELLES
16/08/2015 10:53 EDT | Actualisé 16/08/2016 01:12 EDT

Syrie: une frappe gouvernementale fait au moins 80 morts dans un marché

BEYROUTH — Des avions militaires du gouvernement syrien ont effectué dimanche l'une des attaques les plus meurtrières depuis le début de la guerre il y a près de cinq ans, tuant au moins 82 personnes et en blessant plus de 200.

Les appareils ont visé un marché bondé de Douma, une banlieue de Damas contrôlée par les rebelles, durant l'heure de pointe du premier jour de la semaine de travail en Syrie.

D'après le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme, Rami Abdurrahman, il s'agit d'un «massacre» délibéré. Il affirme que des gens se sont rassemblés sur les lieux après que les avions ont projeté le premier missile. C'est alors qu'un autre missile aurait atteint la même zone.

Des frappes aériennes du gouvernement syrien sur des régions contrôlées par les rebelles ont tué des milliers de personnes à travers le pays, au cours des quelques dernières années.

Toujours selon M. Abdurrahman, dont le groupe basé en Angleterre repose sur un réseau d'activistes en Syrie, quatre missiles ont été tirés au total. Le bilan des morts devrait s'alourdir, car de nombreux blessés reposent dans un état critique.

Un autre groupe activiste, les Comités locaux de coordination, a établi à 100 le bilan minimal des morts, et celui des blessés à environ 300, ajoutant que les secouristes fouillaient les décombres à la recherche de survivants.

Selon un activiste basé à Douma, Mazen al-Shami, les cliniques médicales sont remplies et beaucoup de blessés sont transportés par des voitures civiles vers d'autres centres médicaux, les ambulances étant trop occupées.

Sur les haut-parleurs de mosquées, des messages demandent aux résidents d'aller donner du sang. Selon M. al-Shami, des centaines de personnes se trouvaient au marché lorsque le premier missile a frappé.

La guerre civile en Syrie a fait plus de 250 000 morts et un million de blessés en cinq ans.

Bassem Mroue, The Associated Press