NOUVELLES
16/08/2015 06:03 EDT | Actualisé 16/08/2016 01:12 EDT

Al-Qaïda en Syrie a libéré des rebelles entraînés par les Américains

La branche d'Al-Qaïda en Syrie, le Front al-Nosra, a libéré sept rebelles entraînés par les Etats-Unis, qu'elle avait capturés il y a plus de deux semaines, selon un communiqué publié dimanche.

A la mi-juillet, au moins 54 rebelles armés et équipés par Washington sont entrés en Syrie, un pays ravagé par la guerre depuis plus de quatre ans. Ils étaient le premier groupe d'insurgés censés lutter contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie.

Mais par la suite, huit d'entre eux, dont un commandant, puis cinq autres ont été kidnappés par le Front Al-Nosra dans le nord de la Syrie, et trois autres ont été tués dans des affrontements avec la branche syrienne d'Al-Qaïda.

"Sept combattants de la Division 30 qui étaient captifs chez les frères du Front al-Nosra ont été libérés", a affirmé dans un communiqué la Division 30, une unité rebelle qui fait partie de la "nouvelle force syrienne" formée par Washington.

"Nous saluons cette noble initiative et prions les frères d'Al-Nosra de libérer dans les prochaines heures le commandant du groupe et d'autres combattants", poursuit le texte relayé en ligne et signé du commandement de la Division 30.

Le communiqué ne précise pas dans quelle région les rebelles ont été libérés.

En revendiquant leur rapt, le Front al-Nosra a accusé ces rebelles d'être "des agents des intérêts américains dans la région". Il n'y a eu toutefois pas d'annonce de libération de la part du groupe jihadiste.

Les autorités américaines désignent par "nouvelle force syrienne" (New Syrian Force, en anglais), les rebelles "modérés" qu'ils ont entrepris de former pour lutter contre l'EI qui occupe environ la moitié du territoire syrien.

ram/tp