NOUVELLES
15/08/2015 17:13 EDT | Actualisé 15/08/2016 01:12 EDT

Un Palestinien tué après avoir attaqué un policier israélien en Cisjordanie

JÉRUSALEM — L'armée et la police israéliennes ont tiré sur deux Palestiniens, tuant l'un d'eux, après deux attaques au couteau distinctes contre les forces de sécurité en Cisjordanie, ont indiqué les autorités, samedi.

Une porte-parole de la police israélienne, Luba Samri, a expliqué que des Palestiniens s'étaient approchés de policiers qui menaient un contrôle de sécurité de routine et avaient attaqué l'un d'eux dans le dos avec un couteau, causant des blessures modérées. Un agent qui se trouvait sur les lieux a ouvert le feu et tué l'assaillant. Des médecins de l'hôpital Rafidia à Naplouse ont indiqué qu'il s'agissait de Rafeq Ahmad al-Taj, âgé de 21 ans.

Plus tôt samedi, un Palestinien a été atteint par un tir israélien après s'être présenté au poste frontalier séparant la Cisjordanie d'Israël en demandant de l'eau à boire, pour ensuite poignarder le soldat qui s'était retourné pour lui en donner, selon l'armée.

Le soldat a été soigné sur place et le Palestinien a été conduit à l'hôpital pour traiter une légère blessure à l'épaule, a indiqué l'armée israélienne.

D'après les médias israéliens, le Palestinien a dit aux enquêteurs qu'il avait perpétré cette attaque après s'être disputé avec son père. La station Channel 10 TV a indiqué qu'il s'agissait d'un jeune homme de 19 ans d'un village des environs et a cité des responsables de la sécurité ayant affirmé qu'il avait agi indépendamment de tout groupe extrémiste.

Ces attaques sont survenues alors qu'Israéliens et Palestiniens suivent la situation d'un Palestinien en grève de la faim qui a perdu connaissance vendredi après avoir refusé de s'alimenter pendant 60 jours pour protester contre sa détention sans accusation. Mohammed Allan, 30 ans, était toujours hospitalisé dans le sud d'Israël samedi.

M. Allan a été arrêté en novembre 2014 et détenu pendant deux périodes de six mois en vertu d'une mesure appelée la détention administrative, qui permet aux autorités israéliennes de détenir des gens sans accusation pendant des mois.

Israël estime que cette mesure est nécessaire pour neutraliser les extrémistes.

Selon les autorités israéliennes, M. Allan a été détenu pour ses activités liées au Djihad islamique, un groupe palestinien qui a mené de nombreuses attaques contre des civils israéliens.

Ian Deitch, The Associated Press