NOUVELLES
15/08/2015 03:54 EDT | Actualisé 15/08/2016 01:12 EDT

Purs sangs: début des prestigieuses ventes de Deauville

De prestigieuses ventes de yearlings, de futurs chevaux de course de galop, démarrent samedi à Deauville (France), où la soeur de Trêve, qui a remporté deux fois le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe, est attendue par des acheteurs du monde entier, indique l'agence Arqana, organisatrice de la vente.

Ce pur sang, élevé comme sa soeur par le haras du Quesnais près de Deauville (nord-ouest de la France), sera présenté dimanche au deuxième jour de ces enchères qui durent jusqu'à lundi. Les ventes de ces poulains de haut pedigree, âgés de 18 mois, démarrent à 15h00 GMT samedi et dimanche et à 11h00 GMT lundi.

Autres yearlings susceptibles de battre des records, les premiers descendants de Frankel, un crack resté invaincu en 14 courses, qui avait été estimé à 100 millions d'euros à la fin de sa carrière en 2012. Six de ses premiers "produits" seront mis aux enchères dimanche.

En août 2014, le cheval le plus cher avait été adjugé pour 1,2 million d'euros à Deauville, qui se positionne au second rang européen des ventes de yearlings derrière celles de Tattersalls, en Angleterre. En 2002, le record était monté à 2 millions d'euros.

L'an passé le prix moyen avait en revanche atteint un record à 146.998 euros.

De dimanche à lundi 374 chevaux seront présentés.

Florissantes même en période de crise, les ventes de yearlings de Deauville avaient augmenté de 12,73% à 39,217 millions d'euros en août 2014, par rapport à 2013, avec toujours une forte présence du Qatar parmi les acheteurs, mais aussi de nouveaux venus comme l'Afrique du Sud.

Lorsqu'en 2011 Trêve avait elle-même été présentée à Deauville, elle n'avait pas trouvé preneur, avant de gagner deux fois l'épreuve reine du galop, le prix de l'Arc de Triomphe à Paris en 2013 et 2014. C'est la deuxième jument au monde à avoir remporté deux fois de suite cette épreuve.

Les galopeurs sont moins connus du grand public que les trotteurs (Ourasi, Ready cash). Ils courent moins longtemps en compétition (entre l'âge de 2 ans et de 4 ans en général) que les trotteurs. Mais ces purs sangs se vendent beaucoup plus chers. Le prix moyen d'un trotteur était de 25.000 euros lors des ventes de septembre à Deauville en 2014.

La présence sur le marché d'acheteurs comme ceux du Qatar, qui disent ne se fixer "aucune limite" pour atteindre les sommets de la course de galop, contribue à l'envolée des prix.

it-clc/gvy/nou/ros