NOUVELLES
14/08/2015 11:01 EDT | Actualisé 14/08/2016 01:12 EDT

Russie/embargo : détruire des produits alimentaires est "immoral", selon Bucarest

La Roumanie a appelé vendredi à distribuer aux pauvres les produits alimentaires soumis à un embargo par la Russie, qualifiant d'"immorale" la décision du Kremlin de les détruire.

"Il est de notre devoir d'analyser urgemment la possibilité de distribuer aux personnes affectées par la famine et la pauvreté à travers le monde les produits" sous embargo saisis par Moscou, a indiqué le ministre roumain de l'Agriculture Daniel Constantin dans une lettre adressée à l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

"Dans un monde affecté par la famine, la destruction de produits alimentaires est immorale et nous devons concerter nos efforts pour arrêter de telles actions", a-t-il ajouté.

En outre, selon le ministre, le décret émis à cet effet par le président russe Vladimir Poutine "est en contradiction flagrante avec les engagements de son pays en tant que membre de la FAO" visant l'éradication de la famine et la réduction du gaspillage alimentaire.

Depuis près d'un an, la Russie interdit l'importation de la plupart des produits alimentaires des pays qui la sanctionnent pour son rôle présumé dans la crise ukrainienne, ce qui touche particulièrement le secteur agricole européen.

Si les aliments sous embargo étaient initialement renvoyés dans leur pays d'origine, les autorités russes ont commencé à les détruire depuis le 6 août, écrasant ou brûlant des tonnes de pêches, de nectarines, de viandes et de fromages, saisis à la frontière aussi bien que dans les magasins.

Jeudi, le Parti communiste russe a proposé de distribuer aux pauvres ces produits, estimant que leur destruction était une "mesure extrême, excessive".

mr/tsz