NOUVELLES
14/08/2015 12:38 EDT | Actualisé 14/08/2016 01:12 EDT

Rép. Dominicaine : les pilotes français présents quand les valises de drogue ont été chargées, selon le procureur

Au dernier jour du procès de 14 personnes, dont quatre Français, poursuivies pour trafic de drogue en République dominicaine, le procureur a réaffirmé que les valises contenant 680 kg de cocaïne découvertes en mars 2013 par la police dans un avion y avaient été chargées en présence des pilotes français.

"Les valises ne sont pas passées par l'aéroport. Ces valises sont arrivées par un trou percé dans le grillage (ceignant le tarmac) dans l'avion, en présence de ces pilotes", a déclaré vendredi devant le tribunal le procureur Milciades Guzman.

Depuis le 29 mai, un tribunal de Saint-Domingue juge quatre Français et dix Dominicains, accusés de trafic de cocaïne entre la République dominicaine et la France.

Les deux pilotes, Bruno Odos et Pascal Fauret, ont été interpellés dans la nuit du 19 au 20 mars 2013 sur l'aéroport de Punta Cana (est), à bord d'un Falcon 50, avec deux autres Français, Nicolas Pisapia et Alain Castany, au moment où ils s'apprêtaient à partir pour le sud de la France avec 680 kg de cocaïne.

Selon le procureur, les pilotes étaient allés en République dominicaine chercher la drogue dans le cadre d'une opération montée par M. Pisapia.

La semaine dernière, Milciades Guzman avait requis des peines de 20 ans de prison contre les Français et un agent de l'agence antidrogue dominicaine. Il avait aussi demandé l'acquittement de six accusés et des peines plus légères contre les autres.

Tout au long de la procédure, les accusés Français ont assuré n'avoir eu aucune connaissance de la nature de la cargaison présente dans leur avion.

Le tribunal a annoncé jeudi qu'il rendrait sa décision ce vendredi.

nlb/hdz/bds