POLITIQUE
14/08/2015 02:05 EDT | Actualisé 14/08/2015 02:11 EDT

Énergie Est: Québec tiendra compte du rapport ontarien très critique

MONTRÉAL _ Le gouvernement du Québec va tenir compte du rapport de la Commission de l'énergie de l'Ontario sur le projet Énergie Est de TransCanada, dévoilé jeudi, qui se montre très critique à l'endroit du projet d'oléoduc.

Interrogé à ce sujet vendredi, alors qu'il participait à une conférence de presse sur un autre thème, le ministre du Développement durable et de l'Environnement, David Heurtel, a indiqué que bien que le Québec comptait faire sa propre analyse du projet, il ne pouvait faire autrement que de prendre en considération le rapport ontarien très critique sur le même projet.

Ce rapport conclut que le projet Énergie Est comporte plus de risques environnementaux et économiques que de bénéfices pour les Ontariens et qu'en plus, il ferait augmenter le prix du gaz naturel dans cette province.

Assistant à la même conférence de presse, le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a toutefois soutenu que la situation était différente au Québec et en Ontario, puisqu'au Québec, il s'agirait d'un oléoduc neuf, à construire, alors qu'en Ontario, il s'agirait d'une conversion d'un réseau existant, donc plus âgé.

Quant au directeur principal d'Équiterre, Steven Guilbeault, il s'est dit encouragé de voir que la commission ontarienne aussi se soit inquiétée des répercussions sur les rivières, les lacs et l'eau potable, en plus des questions économiques. Selon lui, cela démontre que le projet Énergie Est est rendu à bout de souffle.

Galerie photo Comprendre les projets de pipelines Voyez les images