NOUVELLES
14/08/2015 09:09 EDT | Actualisé 14/08/2016 01:12 EDT

Le programme d'aide à la Grèce doit être décidé "aujourd'hui" (Sapin)

Les ministres des Finances de la zone euro doivent "décider aujourd'hui de la mise en oeuvre d'un troisième programme d'aide" à la Grèce, a affirmé vendredi le ministre français Michel Sapin à son arrivée à Bruxelles pour une réunion de l'Eurogroupe.

Le gouvernement grec "a pris ses responsabilités" en faisant voter le plan d'aide vendredi matin par son Parlement, "donc il nous appartient, en tant que ministres des Finances, de décider aujourd'hui de la mise en oeuvre d'un troisième programme", a dit M. Sapin.

Voter ce nouveau plan d'aide de 85 milliards d'euros est "le volet solidarité de la responsabilité que le gouvernement grec et l'ensemble des Grecs ont su manifester au cours de ces dernières semaines", a insisté le ministre français.

Le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, tout en disant "espérer qu'à la fin de la soirée il y ait un résultat positif", a averti que la réunion "ne sera pas courte" car il y aura "des questions, des critiques".

La viabilité de la dette grecque "reste un point de préoccupation majeur" en particulier pour le Fonds monétaire international, a-t-il dit, jugeant "très important que le FMI soit à bord en octobre", date à laquelle l'institution de Washington décidera de sa participation ou non au plan d'aide.

"Il faut respecter notre calendrier" qui consiste à discuter "en octobre prochain, ce qui est indispensable, d'un reprofilage de la dette grecque pour que celle-ci soit soutenable, acceptable", a dit Michel Sapin.

Son collègue luxembourgeois Pierre Gramegna a abondé dans son sens. "Je crois que les conditions sont réunies pour donner un feu vert au troisième paquet" d'aide ce vendredi, ensuite "donnons-nous quelques semaines pour discuter du sujet de la restructuration, que nous avons voulu mettre après la discussion sur le paquet d'aide", a-t-il dit.

Le gouvernement allemand a réaffirmé vendredi que la participation du Fonds monétaire international (FMI) à un troisième plan d'aide international à la Grèce était "décisive".

"C'est l'objet de la réunion du jour de l'Eurogroupe", a précisé un porte-parole. Il s'agit d'étudier "la soutenabilité de la dette grecque".

cel/csg/ial/