NOUVELLES
14/08/2015 15:07 EDT | Actualisé 14/08/2016 01:12 EDT

Le détaillant américain J.C. Penney réduit sa perte et surpasse les attentes

PLANO, Texas — La reprise de J.C. Penney gagne de l'élan.

La chaîne de magasins américaine a affirmé, vendredi, que sa perte s'était rétrécie au deuxième trimestre grâce à des ventes meilleures qu'anticipé, alimentées par les vêtements pour hommes, les bijoux et la marque de produits de beauté Sephora. Et une mesure clé des revenus a augmenté pour un troisième trimestre consécutif.

Ces résultats représentent des signes encourageants pour le détaillant établi à Plano, au Texas, qui s'efforce depuis plus de deux ans de récupérer de la tentative désastreuse de se réinventer sous la gouverne de l'ancien dirigeant d'Apple Ron Johnson. Cela avait mené à des pertes massives et un effondrement des ventes.

Myron Ullman avait repris les fonctions de chef de la direction en 2013 après que M. Johnson eut été écarté. Marvin Ellison, ancien membre de la direction de Home Depot, lui a succédé le 1er août dernier.

M. Ullman a stabilisé les affaires en rétablissant des aubaines fréquentes et en ramenant des marchandises de base et des marques populaires que M. Johnson avait éliminées.

J.C. Penney a affiché une perte de 138 millions $, ou 45 cents par action, au deuxième trimestre clos le 1er août. Un an plus tôt, la perte avait été de 172 millions $, ou 56 cents par action. 

En excluant les éléments non récurrents, la perte s'est chiffrée à 41 cents par action.

Les revenus ont augmenté de 2,7 pour cent, à 2,88 milliards $.

Les analystes sondés par Zacks Investment Research s'étaient attendus à une perte de 50 cents par action, et des revenus de 2,86 milliards $.

The Associated Press