NOUVELLES
14/08/2015 06:19 EDT | Actualisé 14/08/2016 01:12 EDT

Indonésie: trois militants projetant des attentats et liés à l'EI arrêtés

Trois militants qui projetaient des attentats en Indonésie le jour de la fête nationale la semaine prochaine et ayant des liens avec le groupe Etat islamique (EI) ont été arrêtés, a indiqué vendredi la police.

Les suspects préparaient des attaques contre des églises et un poste de police lundi dans la ville de Solo, sur la grande île de Java, à l'occasion des célébrations du 70e anniversaire de l'indépendance de l'Indonésie, a ajouté la police.

Ces militants ont été appréhendés mercredi par une unité d'élite de la police antiterroriste, a précisé un porte-parole, Nur Ali, lors d'une conférence de presse.

"Le travail difficile des forces de l'ordre et l'aide de la population ont permis à la police de déjouer leurs projets d'attentats le 17 août", a-t-il ajouté.

Des explosifs, des produits chimiques et 21 détonateurs ont été saisis au cours de perquisitions des forces de l'ordre, selon la même source.

Plusieurs drapeaux de l'EI et tee-shirts portant l'inscription EI ont également été confisqués, selon la police.

Les suspects avaient des liens avec un homme en Syrie, a-t-elle encore dit, sans autre précision.

Les jihadistes de l'EI contrôlent de vastes territoires en Syrie et en Irak.

L'Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde, qui combat les extrémistes islamistes depuis des décennies, estime que jusqu'à 500 de ses ressortissants ont été attirés dans les rangs de l'EI.

Ce pays d'Asie du Sud-Est a été précipité dans sa propre "guerre contre le terrorisme" par les attentats de Bali en 2002 (202 morts). Mais l'archipel n'a pas connu d'attentats majeurs depuis ceux qui ont fait neuf morts en juillet 2009 dans des hôtels de luxe à Jakarta. Les actes terroristes, qui auparavant visaient des étrangers, ont dorénavant des cibles indonésiennes, en particulier la police.

str-olr/sr/bfi/as