NOUVELLES
14/08/2015 02:08 EDT | Actualisé 14/08/2015 02:09 EDT

Un groupe tente de récolter 3,8 milliards de $ via Indiegogo pour construire Minas Tirith

New Line Cinema

Si tout se passe bien (on a de gros doutes là-dessus), il sera possible de se procurer un condo idyllique avec vue sur le Mordor dès 2023.

Une campagne Indiegogo a été lancée afin de recueillir assez d'argent pour construire Minas Tirith, la ville blanche fantastique de l'univers du « Seigneur des anneaux ».

Les organisateurs se décrivent, sur la page de la collecte de fonds, comme une « équipe d'amateurs de Tolkien (l'auteur des livres, NDLR) passionnés par l'idée de construire une belle, inspirante et fonctionnelle réplique de la version de Minas Tirith illustrée par Peter Jackson dans ses films ».

Les ambitieux architectes et ingénieurs disent avoir deux sites possibles pour construire la cité, les deux dans le sud de l'Angleterre.

Si on doute que l'objectif soit réaliste, le montant demandé, lui semble l'être : ils disent avoir besoin de 1,85 milliard de livres, c'est-à-dire 3,78 milliards de dollars canadiens.

En date de vendredi, la campagne avait attiré des dons d'un peu plus de 120 000 $ canadiens (0,003% de l'objectif fixé).

Pour 204 000 $, vous obtenez le titre de « lord » ou de « lady » de la ville ainsi que le droit de vous promener à votre guise au sein des murs, sauf dans les résidences privées. Avec un don de 6 $, les organisateurs accepteront de vous suivre sur Twitter.

« Nous sommes conscients de la grandeur de notre ambition, mais nous espérons que vous comprendrez à quel point ce projet pourrait être spécial », indique la page Indiegogo. « Ce serait non seulement l'attraction touristique la plus remarquable du monde, mais aussi un endroit incroyable pour vivre et travailler. »

Si l'objectif monétaire n'est pas atteint, les organisateurs s'engagent à rembourser ceux qui auront contribué. Leur plan est de commencer la construction dès l'an prochain.

AUSSI SUR LE HUFFPOST :

Galerie photo Le Seigneur des anneaux, tout en Lego Voyez les images

Cet article initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.